** Article mis à jour en 2018 **

 

Il suffit de se rendre au rayon “voyage” de n’importe quelle librairie pour se rendre compte de l’étendue du choix qui existe en matière de guides de voyage ! Il en existe pour tous les goûts et pour tous les types de voyage.  Dur dur parfois de si retrouver dans cette jungle.

 

Aujourd’hui, je vous invite à en faire un bilan sur la base de ma collection et de mon expérience.

Ma collection de guides de voyage

Aujourd’hui, je vous propose un petit bilan sur la base de ma collection et de mon expérience. Forcément, cette liste n’est pas exhaustive et ne reflète que mon avis ! En fonction de ce que vous cherchez, vous n’aimerez pas forcément les mêmes guides que moi !

Les Guides Pays – Pratique

Le guide du Routard

Un classique parmi les classiques, ces guides ont fait leur preuve et existent pour un large panel de destinations…

Guides du Routard

Pendant longtemps, les guides du Routard étaient vraiment très austères, en noir et blanc avec une touche de rouge, le tout sur un papier peu agréable. Cependant, la collection du Routard m’a accompagné sur de nombreux voyages. Leur avantage étant leur prix souvent inférieur à celles des autres collections et les nombreuses bonnes adresses qui ne m’ont presque jamais déçues. Personnelement, j’aime leur ton, drôle et piquant ! Je conseille ces guides pour les voyages de type road-trip surtout si vous ne réservez pas tous vos hébergements en avance. Par exemple en Islande, il nous a bien aidé pour choisir les meilleurs campings (= ceux avec douche gratuite et abri pour cuisiner).

interieur-guide-routard

Depuis l’année dernière, j’ai découvert via le guide que j’avais acheté pour mon voyage en Afrique du Sud en 2017, que le Routard a fait des efforts de présentation en proposant en introduction quelques pages en couleurs avec des photos et des suggestions d’itinéraires. J’ai beaucoup aimé cet effort, qui permet de rendre la première lecture un peu plus digeste. Le reste de la présentation du guide et la qualité du papier n’a quant à elle pas changée.

les nouvelles pages en couleur du guide du routard

Les + : – la richesse des aspects pratiques (fréquence des transports en commun, horaires divers et variés, conseils indispensables…),

          – le choix des restos et hôtels proposés qui sont d’un bon rapport qualité/prix et qui ont souvent le petit quelque chose en plus qui fait la différence,

          – l’écriture légère et pleine d’humour

          – le système de notation avec les petits routard que je trouve fiable,

Les – : – la présentation : l’aspect austère en noir et blanc, un papier de qualité médiocre,

           – un peu léger au niveau des renseignements culturels. Pour les lieux au patrimoine riche (je pense à l’Italie notamment), un guide culturel supplémentaire du type des Guide Bleus permet d’en apprendre plus sur l’histoire, les arts et l’architecture…

          – le Routard est un guide franco-français et populaire : si bien que parfois, lorsque vous vous rendez dans un restaurant recommandé par le guide, il n’y a que d’autres français… Et moi quand je vais à l’étranger, j’aime bien aussi voir des locaux, car des français j’en vois déjà tous les jours !!! Bref le guide est un peu victime de son succès !

          – la collection couvre les destinations très populaires, mais certains pays ne sont pas traités de manière complète. Un exemple avec le Routard Japon : le guide ne parle que de Tokyo, Kyoto et environs. Rien sur les autres villes… Dommage ! De même pour le guide Afrique du Sud, seules les parties les plus visitées étaient présentées dans le guide. J’étais déçue de constater l’absence complète d’information concernant certaines zones que nous avons traversées. Heureusement, j’avais un second guide (la Collection du Voyageur par Gallimard pour pallier ce problème)

Mon avis : comme son nom l’indique, cette collection s’adresse en premier lieu aux Routards ou pour les destinations françaises. Je conseillerais aux voyageurs qui préfèrent les restaurants gastronomiques et hôtels 3* de se diriger plutôt vers les guides verts. Je trouve également que certaines destinations (Japon/Afrique du Sud notamment) sont traitées un peu à la légère en faisant l’impasse sur une grande partie du pays.

Bilan : 8/10 (mais très variable selon les destinations)

 

Le Lonely Planet

guide-lonely-planet

Ce guide est celui qui ressemble le plus au guide du Routard mais qui se prend plus au sérieux. Il a l’avantage de proposer de très nombreux plans à l’intérieur.

Au début du livre, j’apprécie le TOP 10/20/25 des choses à voir en PHOTOS et en COULEUR, mais je regrette qu’ensuite il n’y ai plus du tout de notation des sites à visiter. La seule façon de savoir si ça vaut le coup c’est de s’y rendre, c’est sympa si on a du temps, mais hélas mes vacances ne sont pas illimitées : je préfère savoir à l’avance si ce que je vais voir à un intérêt.

interieur-guide-lonely-planet

Le Lonely Planet est la collection que j’ai utilisé pour l’organisation de mon voyage aux USA, et j’ai eu la surprise de le trouver vraiment INCOMPLET. Comment un guide sur l’Ouest Americain peut il faire l’impasse sur le Colorado National Monument ??? Cependant, concernant les USA, le Lonely Planet propose énormément de petits guides très complets (hélas disponibles seulement en anglais) dédié à des parcs nationaux comme Yellowstone, qui sont vraiment hyper complets et très bien foutus.

Heureusement Google existe et m’a aidé au moins autant que ce guide à peaufiner mon itinéraire !

Les + : – les nombreux plans situés directement dans les paragraphes concernés

            – la collection Lonely Planet est beaucoup plus riche que celle du Routard. On trouve des guides pour des destinations moins populaires comme la Slovénie.

            – le guide Lonely Planet traîte toujours de la totalité du pays (et non des parties les plus populaires comme avec le Routard).

– une collection internationale : il n’y a pas que des français dans les restaurants recommandés !

Les – : – le prix élevé (à partir de 20 € pour un guide noir et blanc… alors que le routard est plutôt entre 12 et 15 €…)

            – les adresses conseillés sont souvent plus chères que celle du Routard

            – certaines éditions restent pour moi incomplètes (notamment lorsque le guide traite d’une zone trop vaste comme l’Ouest Américain)…

Mon avis : pour moi, ce guide ne présente pas de vrai avantage sur le guide du Routard. Je ne le rachèterais que si je ne trouve pas mon bonheur chez le Routard.

Bilan : 6/10 mais là encore cela dépend des destinations

 

Les guides pays – patrimoine

Les Guides Géo

Les éditions Gallimard m’ont proposé cet été de tester leur collection Géo lors de mon week-end à Angers avec le guide Pays-de-la-Loire. Une collection que je ne connaissais pas du tout et qui m’a enchantée. J’ai trouvé le guide très agréable à lire, un beau papier, une mise en page claire et aérée, des plans,  quelques photos au milieu du livre. Un bon équilibre entre informations pratique,s bonnes adresses et informations culturelles. Le système d’étoiles et de cœur permet de mettre en évidence les incontournables d’une destination (ce qui est pratique quand le temps est limité).

Le point négatif de cette collection est de ne pas couvrir énormément de destinations. La collection est assez complète pour la France, et couvre aujourd’hui quelques pays d’Europe, mais c’est tout. J’attends donc avec impatience le développement de cette belle collection !

Guide Géo Pays de la Loire - Angers
Intérieur Guide Géo Pays de la Loire

Les + : – les nombreux plans situés directement dans les paragraphes concernés

            – le bon équilibre entre informations pratiques et informations culturelles

           – une mise en page claire, aérée, agréable à lire

Les – : – collection assez limitée qui couvre essentiellement la France et quelques pays d’Europe.

Mon avis : le guide idéal quand la destination existe !

Bilan : 10/10 

 

Les guides Voir

Au rayon des Guide Pays illustré axé sur la découverte du patrimoine, on trouve la belle collection des guides voir édité par Hachette.

guides-voir

interieur-guides-voir

Mon avis : Si ces guides sont beaux à feuilleter, je n’accroche hélas pas du tout à cette collection ! Les exemplaires de ma collection m’ont été donnés par des personnes de mon entourage.

Je ne les trouve vraiment pas pratique à utiliser. Je ne m’y retrouve pas. Les illustrations, et les cartes, prennent trop de place dans la mise en page. Il y a finalement assez peu de choses à lire, très peu d’informations pratiques. Sur le terrain, je les trouve trop gros et trop lourds à transporter. Ils sont sympas pour lire sur son canapé, mais leur côté pratique pourrait être amélioré. Ce type de guide pourrait convenir dans le cadre d’un voyage organisé : si l’on a juste besoin d’informations culturelles, et des plans pour suivre son itinéraire, et aucun détail pratique.

Bilan : 3/10

 

Les guides Vert

Difficile de faire une rubrique sur les guides de voyage sans parler des guides Vert Michelin. Ces guides sont destinés aux voyageurs se déplaçant en voiture et aimant voyager avec un certain niveau de confort (beaux hôtels et bons restaurants), mais qui ne sont pas dans mon budget… J’utilise donc ces guides uniquement pour le contenu culturel.

Si j’ai souvent pratiqués (ils font partis des guides préférés de mes parents) je n’accrochais pas bien à leur organisation par ordre alphabétique, pas du tout pratique. Heureusement, ilssont passé maintenant à une organisation géographique bien plus adaptée !

Ce que j’aime dans les guides Michelin : leur notation à la fois sévère mais juste, et leur carte dans la couverture, qui permet de repérer facilement les endroits les plus intéressants à découvrir. Parfait lorsque l’on a que quelques jours pour découvrir une région !

Bilan : 6/10

 

Le Petit Futé

J’ai utilisé cette collection pour mon voyage à Ténérife. Là aussi, on me l’avait prêter.

Je crois qu’il s’agit de la collection que je déteste le plus.

Ce qui me choque le plus, est de trouvé dans un livre que l’on paye quand même 15 €, autant de publicité. Il y a bien quelques pages de pubs dans le Routard, mais je la trouve moins envahissante. Quand je lis le Petit Futé, j’ai parfois l’impression de lire Metro… Du coup, je me demande si l’on peut vraiment faire confiance aux recommandations, ou si les hôtels et restaurants payent pour être dedans.

De plus, je ne sais pas pourquoi mais je ne trouve rien dedans. Il y a pourtant des informations puisqu’il y a du texte écrit sur chaque page, pourtant quand je le lis, ça ne m’aide pas et ne m’apprends pas grand chose…

Bilan : 1/10

 

Les City Guides

Comme vous le voyez ici sur cette photo (qui illustre une infime partie de mes city guides) , je suis également amatrice de ces petits ouvrages dédiés aux villes. J’utilise ceux ci lorsque je pars en week end prolongé. Je les trouve bien souvent plus pratique que les guides pays car ils ont pour la plupart un format “poche”.

city-guide

 

Le Routard

Très peu de différence entre les guides du routard “Pays” et les guides “Ville”. Même format, même papier. Il y a souvent une carte pliante détachable en plus, mais certains guide pays en propose (avec le guide de l’Irlande, on a la carte détachable de Dublin).

interieur-guide-routard

Mon avis : autant j’aime beaucoup les guides du Routard des pays, autant je trouve que ceux des villes ont moins d’intérêt. On ne baroude pas dans une ville, on reste dans le même hôtel. Lors d’un week end prolongé, contrairement au voyage en mode “road-trip” ou “sac-à-dos” on ne se déplace pas d’une ville à l’autre. Les aspects pratiques qui sont la force du Routard sont moins utiles.

Du coup, on ne garde que l’aspect austère du guide. Bof bof… pour ce genre de voyage, je préfère craquer sur des guides en couleurs avec photos !

Bilan : 5/10

 

Lonely Planet

Contrairement au Routard, les éditions Lonely Planet pour les villes n’ont rien à voir avec celles des pays. On a affaire cette fois ci à un petit guide tout en couleur et en papier glacé qui tient dans la poche.

(J’ai ici des éditions en anglais, mais les éditions françaises sont sur le même modèle.)

guide-lonely-planet-ville

Le guide commence par le TOP des sites à découvrir (vous commencer à vous rendre compte que c’est une chose que je cherche dans un guide : il faut dire que cela facilite VRAIMENT la planification du séjour).

interieur-guide-san-francisco

Puis le guide est découpé par quartier : à chaque fois une carte (encore quelque chose que j’apprécie et que je recherche dans un guide…) sur laquelle sont repérés les lieux décris dans le guides : monuments, musées, restos, hôtel, magasins… TRES PRATIQUE !

interieur-guide-los-angeles

Mon avis : pas grand chose à reprocher à cette collection hormis peut être qu’il manque de restaurants bon marchés

Bilan : 9/10

 

Les guides Michelin “Voyager Pratique”

Je ne suis pas trop ce que fait la société Michelin : pourquoi propose-t-elle plusieurs collections de city guide  : voyage pratique et guide vert week end ?  Du coup j’ai testé – et aimé – les 2 !

Concernant la collection “Voyager Pratique”, j’aime beaucoup la carte dépliante située dans la couverture qui permet de repérer d’un seul coup d’oeil les principaux points d’intérêt de la ville :

– en rouge : le top du top, l’incontournable,

– en orange :  le vraiment pas mal, à ne pas rater non plus

– en jaune : ce que l’on peut faire une fois avoir vu tout le reste

carte-guide-michelin

L’intérieur est sympa : des explications, des photos, des infos pratiques, le tout classé par quartier !

interieur-guide-michelin

suite-interieur-guide-prague

Je suis totalement conquise par cette collection, qui réunit tout ce que j’attends dans un guide de voyage pour un cite-trip !

Bilan : 10/10

 

Les guides Michelin “Guide vert Week End”

Autant je ne suis pas fan des guides Verts “Pays”, autant je me suis surprise à acheter un guide vert “Week end” et à le trouver vraiment top. Il s’agit de l’édition sur Budapest. Tout est bien : des photos, des plans (+ 1 plan détachable), des infos culturelles, une notation des sites à visiter…

interieur-guide-vert-week-end-budapest

Il ressemble pas mal au guide “Voyager Pratique” (voir paragraphe précédent) sauf que le format est vraiment très compact.

interieur-guide-vert-week-end-budapest

Le + : – le format compact qui tient dans la poche, la maquette sympa et bien illustrée

Le – : – les “bonnes adresses” des guides vert sont comme d’habitude trop chères pour moi

Bilan : 9/10

 

Un Grand Week end A…

J’adorais cette collection au début, mais je suis de moins en moins fan… car je m’aperçois que je ne suis pas la cible. C’est une collection à conseiller aux amateurs de shopping et de sortie.

L’avantage : le grand choix de destination proposé. C’est quelque fois le seul guide pour des destinations peu touristiques comme Genève. (J’ai tellement détesté cette ville que j’ai ramené le guide en magasin après ma journée de visite… cela dit quand il n’y a pas beaucoup de guides pour une ville, il faut se poser des questions de l’intérêt de la destination !).

guide-lille

Mon avis : Le guide “Un grand Week end à Lille” est le premier guide que j’ai utilisé pour mon premier voyage sans mes parents. Il est donc particulièrement cher à mon coeur ;). Je l’avais choisi pour son petit format, son plan de ville inclus, ses belles illustrations, son classement par quartier…

Après comparaison avec d’autres collections, je me rends compte que ces guides sont un peu trop axés SHOPPING et SORTIE. Sur mon édition de Lille, je pense que ces deux thématiques occupent les 2/3 du livre. Comme cela ne m’intéresse pas en premier abord, je préfère les guides ayant plus de contenus culturels.

=> En ce qui me concerne, je ne rachèterais pas !

Bilan : 5/10 (mais je ne suis pas la cible 🙂 )

 

Les guides Evasion

guide-evasion-londres

Le + : – les itinéraires proposés pour découvrir les quartiers à pied (même si quelque fois dans le cas de Londres notamment, on se demande pourquoi on nous fait passer par là….)

Le – : – un système de notation oui, mais pas 100% pertinent à mon goût

Bilan : 7/10

 

Les Guides Cartoville

Pendant longtemps, je n’ai pas du tout été attirée par la collection Cartoville, qui propose des petits guides cartonnés avec de nombreux plans à l’intérieur. Je n’en aurais surement jamais acheté si les éditions Gallimard ne m’avait pas envoyé le Cartoville de Londres pour tester la collection. Et effectivement j’ai été assez surprise de l’efficacité de ces petits guides. Alors c’est sûr à l’intérieur il n’y a pas énormément de choses à lire mais cela va à l’essentiel. C’est un guide qui accompagne parfaitement la journée de visite en ville. Son format est idéal : il tient dans la poche. Les plans sont très pratiques et vraiment très bien fait et permettent de trouver des idées de choses à faire et à voir une fois que l’on est dans un quartier. Les plans qui se déplient sont vraiment bien fichus et super pratique, cela évite de se trimbaler avec un immense plan que l’on passe son temps à plier, déplier, replier et qui finit déchiré. Le papier du Cartoville est assez épais ce qui permet de l’utiliser pas mal de fois sans l’endommager.

Je dirais que c’est un guide pratique pour la visite et qu’il est à compléter avec un guide plus complet (comme un guide culturel) pour les lectures du soir à l’hôtel.

intérieur guide cartoville de Londres

Le + : – pratique, efficace, léger et compact. Peu d’informations mais qui vont droit à l’essentiel

– papier assez solide, ce qui permet de plier et déplier les cartes sans abimer le livre

Le – : – le guide est si compact que l’on a vraiment peu d’informations. Pour moi c’est un guide d’appoint pour garder avec soi pour la journée.

Bilan : 9/10

 

Les Guides culturels

Les guides bleus

J’achète ces guides uniquement pour les voyages à “haute densité culturelle” pour lesquelles je sais qu’un pratique comme le Routard ne suffit pas. Par exemple, pour  Rome, je suis partie avec mon Routard pour les bons plans et restos et mon Guide Bleu pour toutes les explications culturelles. Ces deux guides se complètent à merveille.

Les guides bleus

J’adore cette collection, mais elle n’est pas données. Pour moi il y a tout ce qui fait un bon guide culturel : une hiérarchie avec un système de notation des choses à voir, des explications riches, des photos plutôt pas mal, le tout classé par zone géographie pour que l’on s’y retrouve facilement… J’adore !

interieur-guide-bleu-rome

Les + : – des explications intéressantes et bien détaillées

– une maquette qui rend le livre agréable à lire et à feuiller (des belles illustrations, un beau papier …)

– bien organisé : classé par zone géographique, un système de notation pour identifier rapidement les sites les plus intéressants…

Le – : – pour le coup c’est le niveau 0 des infos pratiques => se combine donc avec un routard !

           – le prix est quand même très élevé (environ 25€ l’unité)

Mon avis : le top du top en matière de guide culturel

Bilan : 9/10

 

Les autres collections

J’aime acheter des guides même lorsque je pars en voyage organisé. Dans ce cas, j’opte pour des guides culturels qui me permettent d’en apprendre plus sur les coutumes et l’histoire du pays. Cela me permet de me plonger dans la destination avant le départ que je peux poursuivre à mon retour.

mes autres guides

Parmi ces quatre éditions, seule l’édition “Bibliothèque du Voyageur” de chez Gallimard est illustrée de photographies. Elles ne sont pas toutes d’extraordinaire qualité, mais c’est agréable pour poursuivre le voyage de chez soi.

 

Les guides de randonnée

Comme vous l’aurez remarqué si vous suivez mon blog, j’aime beaucoup découvrir un pays ou une région par la randonnée. Pour cela, j’utilise souvent des guides spécialisés dans les randonnées et balade à pied. Je vous fait découvrir ici les deux collections que je possède

 

Les Topo guides

Les collections Topo guides sont célèbres auprès des randonneurs. Il en existe plusieurs types : les jaunes pour les randos à la journée, les rouges pour les grandes randonnées, les verts pour les randos citadines…

En ce qui me concerne, j’ai opté pour les jaunes :

Topo Guides

Le descriptif des randonnées est bien fait. Celle-ci sont classé par niveau de difficulté. Il y en a pour tous les goûts : de la rando d’1h à celle d’1 journée… J’aime bien aussi les petits encarts sur les curiosités à voir aux alentours ou en chemin.

interieur-topo-guide

Le + : l’extrait de carte IGN dans le descriptif de la randonnée. Je crois que c’est l’une des seules collections à faire ça et c’est vraiment très pratique. Cela permet d’économiser sur l’achat des cartes IGN de la région (souvent une bonne dizaine d’euros pièce, et quelque fois il en faut plusieurs lorsqu’on a la bonne idée de partir à cheval sur plusieurs cartes…)

Le – : n’existent que pour la France

Mon avis : les meilleurs guides de randonnée qui existent pour la France. (Je pense qu’il y a toutes les régions).

Bilan : 8/10 

 

Les guides Rother

Guide Rother Islande

Nous avons testé ce guide pour l’Islande. Il s’est trouvé être indispensable pour dégoter les belles randonnées.

Contrairement au Topo guide, la représentation de l’itinéraire est quelque peu schématique… Pas toujours facile pour s’y retrouver. Heureusement en Islande, les chemins étaient bien balisés et il n’y avait pas souvent le choix. Cependant, on a quand même réussi à se perdre dans une rando du côté de Vik…

interieur guide rother islande

Les + : – un format compact qui tient dans la poche,

– une trentaine de référence pour ces guides qui couvrent surtout l’Europe

Les – : – des schémas pas assez détaillés. Une carte équivalent IGN peut être utile pour ne pas se perdre !

  • une gestion des rééditions un peu aléatoire, surtout au niveau des versions françaises…

Pour le cas de l’Islande, on a eu beaucoup de difficulté pour le trouver en français… Heureusement Internet existe : j’ai trouvé un des derniers exemplaires à la Librairie du voyage de Rennes : il n’avait pas été vendu car rangé au mauvais endroit. C’est le libraire qui m’a recontacté suite à un formulaire de demande de renseignement que j’avais déposé sur son site. Depuis le guide a été réédité.

Pour Tenerife, la réédition française, prévu avant mon départ a été repoussée une date indéterminée. Résultat, j’ai du me rabattre sur l’édition anglaise !

Bilan : 7/10 

 

Voila, j’ai fini le tour de ma collection ! J’espère vous avoir éclairer pour l’achat de votre prochain guide de voyage. Et vous quels sont vos guides fétiches et pourquoi?