Europe Italie Rome

Que voir à Rome en 4 jours ou plus ?

Panorama sur le forum Romain

Après vous avoir fait découvrir de nombreuses régions italiennes – un pays que je porte dans mon cœur et que je ne me lasse pas de visiter – il est temps pour moi de revenir en arrière pour vous présenter un carne de voyage de mon premier voyage en Italie : une semaine à Rome, la ville éternelle.

Rome est une ville qui m’a émerveillée. Comment rester insensible à tous ces trésors et son patrimoine riche de plusieurs millénaires d’histoire !

Nous avons réalisé ce voyage en plein mois d’août. Ce n’est pas forcément une période que je conseille, car outre la chaleur (qui était quand même supportable cette année là), il faut bien reconnaitre qu’il y a foule absolument partout ou presque et que l’on croise presque aucun italien (ceux-ci ayant préféré fuir la chaleur de la ville pour profiter des plages !).

Dans cet article, je vous propose un itinéraire pour visiter Rome en 4 jours. Cette durée me semble être un minimum pour envisager un séjour à Rome et vous permettra d’avoir un bon aperçu du patrimoine de la ville.

En fin d’article, je vous propose également des suggestions pour prolonger votre voyage. Sachez que même si comme nous vous choisissez d’y rester une semaine, il vous faudra faire des choix. Impossible de tout voir ! Cependant, sachez que des vacances à Rome sont loin d’être des vacances reposantes, (j’ai rarement autant marché que durant ce séjour !) donc c’est vrai qu’au delà d’une semaine, on commence à avoir mal aux pieds ;). En effet, le réseau de transport en commun de Rome est assez peu développé (impossible de construire beaucoup de stations de métro car il y a trop de trésors dans le sous-sol…). Il y a des bus, mais de notre côté nous avons quasiment tout fait à pied…

Un conseil : oublier les sandalettes (je ne les ai mise qu’une journée et j’ai bien regretté), mais préférez les chaussures confortables et n’hésitez pas carrément à opter pour les chaussures de randonnée car vous allez marcher ^^

panorama sur la ville de Rome et le Tibre depuis le Chateau saint Ange

Itinéraire pour visiter Rome en 4 jours

Jour 1 : la Rome antique – du Colisée au Forum Romain, les Musées du Capitole

Avant de préparer mes vacances à Rome, je pensais que le patrimoine antique de Rome se limitait au célèbre Colisée… Quelle erreur ^^ car pour découvrir le patrimoine de la Rome Antique, il faut bien y consacrer une journée entière (et encore en limitant seulement au patrimoine du centre-ville de Rome !). Le Colisée n’est une petite partie – peut être la plus célèbre mais pas forcément celle que j’ai préféré), puisqu’ensuite il nous reste à découvrir le Forum Romain (tellement extraordinaire), le Mont Palatin, le Circus Maximus et les Marchés de Trajan !

Le billet pour les sites de la Rome Antique inclus l’entrée au Colisée, au Forum Romain et au Mont Palatin. Ce dernier étant moins connus, il peut être intéressant de commencer par celui-ci pour éviter la foule et l’attente à la billetterie. Parmi les 3 sites, il semblerait que pas mal de monde ne le visite pas car effectivement nous n’y avons croisé presque personne tandis que les deux autres sites étaient bien fréquentées.

De notre côté, nous avons été assez matinaux ce jour-là et nous avons acheté les billets au Colisée sans attendre trop longtemps.

Visiter le Colisée

Le Colisée est certainement l’emblème de la ville de Rome, impossible de venir ici sans le visiter ! Ce bâtiment fût le plus grand amphithéâtre jamais construit dans l’Empire Romain.

Visiter du Colisée à Rome
intérieur du colisée à Rome
intérieur du colisée à Rome

Visite du Forum Romain

Bien que la visite du Colisée est réellement impressionnante, c’est la visite du Forum Romain que j’ai préférée. Je ne m’attendais à rien de tel, mais juste à quelques petites ruines de villes romaines comme on peut en voir en France. Je ne pensais pas que dans la Rome d’aujourd’hui, était encore conservées des traces aussi imposantes de la ville au temps de l’Antiquité.

Le Forum Romain était le centre névralgique de la Rome Antique et l’on y retrouve le long de la Voie Sacrée, qui forme l’axe principale de la ville de nombreux bâtiments. Les mieux préservés sont ceux qui furent transformés en églises

vue panoramique sur le forum romain
visite du forum romain à Rome
detail de pierres sculptées dans le forum romain
visite du forum romain à Rome

Le Mont Palatin

Bien que faisait partie du billet groupé avec le Colisée et le Forum Romain, étonnant peu de monde visite le Mont Palatin. Pourtant, le site mérite une visite. J’ai beaucoup apprécié visité ce site, beaucoup plus calme que les précédents et très intéressant avec des vestiges imposants. On découvre aussi de beaux panoramas sur le Forum Romain.

le mont palatin à Rome
le Circus Maximus à Rome

Les Marchés de Trajan

Un dernier témoignage de la Rome Antique sont les Marchés de Trajan (qui font parti d’un droit d’entrée séparés). Nous ne les avons pas visités lors de notre semaine à Rome, mais cela fait partie des lieux que j’aimerais découvrir dans un prochain voyage. Même si l’on ne rentre pas dans le bâtiment, on peut quand même les admirer depuis la route. Ces marchés datent du 2ème siècle et était conçu pour accueillir la vente en gros et au détail de produits alimentaire de toute sorte.

les marchés de Trajan

Visiter les Musées du Capitole

Nous terminons notre journée marathon des sites antiques de Rome par la visite des Musées du Capitole situés tout près du Forum Romain. Ce musée permet de découvrir des chefs d’œuvre de l’Antiquité tels que la célèbre sculpture de la Louve du Capitole allaitant les jumeaux Remus et Romulus ou encore une superbe sculpture en bronze de Marc Aurèle à cheval.

Visite des musées du Capitole à Rome
statue équestre de Marc Aurèle aux Musées du Capitole à Rome
sculpture au musée du Capitole
Le Marforio aux Musées du Capitole à Rome

C’est sur les rotules mais des étoiles plein les yeux que nous terminons notre première journée à Rome !

Jour 2 : du Vatican au Château Saint Ange

Pour notre seconde journée à Rome, nous décidons de la consacrer à la visite du Vatican, un tout petit état indépendant situé dans l’enceinte de la ville de Rome. Pour entrer au Vatican, pas de douane, on passe sans voir les frontières et pourraient constituer un simple quartier de Rome s’il n’était pas le siège de l’Eglise Catholique !

Visite des Musées du Vatican

Les Musées du Vatican comptent parmi les musées incontournables à découvrir lors d’un week-end à Rome. Et pour cause, c’est ici que l’on découvrira l’incroyable Chapelle Sixtine, le chef d’œuvre de Michel Ange. Les photos de la chapelle étant interdite, vous n’en trouverez donc pas dans cet article.

Mais les Musées du Vatican ne se limitent pas qu’à cette œuvre unique au monde – bien au contraire. Il faudra d’ailleurs compter une bonne demi-journée pour découvrir la visite de leurs trésors. Pensez à réserver impérativement un billet coupe-file car vous ne serez pas les seuls. La réservation en ligne est en supplément, mais sans elle, préparez vous à attendre plusieurs heures avant d’entrer dans le musée…

Parmi ce que j’ai préféré lors de ma visite des musées du Vatican (hormis l’éblouissante Chapelle Sixtine bien sûr) :

  • la galerie des Cartes Géographiques : longue de 120 m elle représente les régions italiennes et les possessions de l’Eglise au 16ème siècle. Cette œuvre commandée par le pape Grégoire XIII à la particularité de représenter les cartes non pas orientées au Nord comme on a l’habitude de le voir, mais orientées en direction de Rome
  • les chambres de Raphael : il s’agit d’un ensemble de 4 chambres de l’appartement pontifical entièrement recouvertes de fresques réalisées par Raphael et ses élèves. Moins connues que la chapelle Sixtine (même si j’ai pu reconnaitre certaines fresques parmi des documents étudiés lors de mes cours d’histoire à l’école – notamment la fresque représentant l’Ecole d’Athènes où l’on voit représenter Aristote et Platon) elles n’en sont pas moins aussi belles.
  • le Musée Pio Clémentino, l’une des parties des musées du Vatican, qui présente une extraordinaire collection de statues gréco-romaines avec certains chefs d’œuvre connus mondialement comme le Groupe du Lacoon, ou encore l’Apollon du Belvédère, mais aussi d’autres sculptures néoclassiques bien plus récente comme Persée triomphant de Méduse.
cours de sculpture dans les Musées du Vatican
foule visitant les musées du Vatican
le groupe de Lacoon, l'un des chefs d'oeuvres des musées du Vatican
la pomme de pin du Vatican
fresque dans les chambres de Raphael

Bref, si l’on vient souvent d’abord aux Musées du Vatican pour voir la Chapelle Sixtine, on s’y attarde pour les milliers d’autres chef d’œuvres qu’il renferment. Soyez patient lors du parcours de visite (car oui on a tous très envie de voir très vite la chapelle, mais le parcours « oblige » à passer par d’autres salles avant). Ne vous précipitez pas car les chefs d’œuvres sont partout autour de vous.

Comptez un minimum 2 ou 3h pour la visite (et encore en considérant une visite assez rapide !).

La Basilique Saint Pierre de Rome

Nous poursuivons ensuite notre journée au Vatican par la visite de la Basilique Saint Pierre de Rome. Nous sommes un peu impressionnés par la foule et la longue file d’attente qui s’étire sur l’esplanade devant la basilique, mais cela avance plutôt vite et l’attente sera limitée.

La Basilique Saint Pierre de Rome est tout à fait spectaculaire : à la fois par ses dimensions qui en font la plus grande église (sa surface représente 4 fois celle de Notre Dame de Paris !) et par son décor baroque intérieur principalement signé par le Bernin. A l’intérieur, on découvre des chef d’œuvre comme cette sublime piéta signée de Michel Ange.

la Basilique Saint Pierre de Rome
la pieta de Michel Ange dans la Basilique Saint Pierre de Rome
Choeur baroque de la Basilique Saint Pierre de Rome
Dome de la Basilique Saint Pierre de Rome

Visiter le Château Saint Ange

De retour du Vatican, nous décidons de nous arrêter visiter le Château Saint Ange (pas prévu au programme mais visiblement nous n’étions pas encore complétement épuisés par la journée). Il s’agit d’un château construit au bord du Tibre.

Le premier château édifié à cet endroit remonte à 130 apr JC : il s’agissait du mausolée de l’empereur Hadrien. la partie inférieur du bâtiment correspond à ce monument antique qui fût ensuite surélevé au Moyen Age pour le fortifié, avant d’être transformé à partir du 15ème siècle en résidence pontificale. Depuis la terrasse, on profite d’une très belle vue sur Rome et le Vatican.

visiter le chateau Saint Ange
Panorama sur le Vatican depuis le Château Saint Ange
Panorama sur Rome depuis le Château Saint Ange
les rives du Tibre près du Château Saint Ange à Rome

Jour 3 : visiter le centre historique de Rome

Pour notre troisième journée à Rome, nous décidons de nous consacrer au « centre » du centre-ville de Rome, c’est à dire la partie qui s’étend entre le Forum Romain et les rives du Tibre. Ce quartier va nous permettre de découvrir aussi bien des monuments de la Renaissance Italienne que des monuments de la Rome Antique (encore et toujours !) avec la visite du Panthéon.

La Fontaine de Trévi

Première étape de notre journée dans le centre de Rome, la Fontaine de Trevi, œuvre baroque incroyable représentant une allégorie de la nature et des bienfaits de l’eau. Autant vous dire que nous ne sommes pas seuls à vouloir y jeter une pièce de dos, pour récolter la chance et la promesse de revenir à Rome un jour ! (un rituel qui oblige la municipalité de Rome à ramasser plusieurs fois par semaine les dites pièces pour éviter qu’une montagne d’argent se forme à la place de cette fontaine ^^

La Fontaine de Trévi
la Fontaine de Trévi

Le Panthéon et ses environs : Pizza delle Rotonda, Pizza de la Minerva

Direction maintenant le Panthéon, un chef d’œuvre de la Rome Antique particulièrement bien préservé. Edifié en 27 avant notre ère, cet édifice est un temple dédié à 7 divinités. Si ce temple antique est encore debout, c’est qu’il fut transformé en temple chrétien au 7ème siècle.

La visite de l’intérieur du bâtiment est vraiment impressionnante : on découvre une coupole spectaculaire avec en son centre un oculus de 9 m de diamètre; seule source de lumière.

le Panthéon à Rome

Depuis 2023, le Panthéon ne se visite plus gratuitement. Le ticket d’entrée coûte 5 €. L’entrée coupe-file avec audio-guide coûte quant à elle 17€. Vous pouvez la réserver par ici.

A proximité immédiate du Panthéon, deux places sont particulièrement remarquables :

  • la Piazza della Rotonda (que nous ne pouvez pas manquer puisqu’il s’agit de la place située juste devant l’entrée du Panthéon). C’est une place très vivante bordées d’immeubles colorés du 18ème siècle et de terrasses de café.
  • la Piazza della Minerva, située derrière le Panthéon reconnaissable avec son éléphant qui soutient un obélisque égyptien. N’hésitez pas à pénétrer dans l’église de Santa Maria sopra Minerva pour admirer les magnifiques fresques qui la décore.
La Piazza della Rotonda et son obélisque
la Piazza de la Minerva et son obélisque avec son éléphant

La Piazza Navona

Nous terminons notre journée sur la Piazza Navona, surement l’une des plus spectaculaires places de Rome. Cette grande place est ornée de 3 fontaines dont deux : la fontaine du Maure et la Fontaine des Quatre Fleuves – la plus imposante de toute, sont signées du Bernin.

La Piazza Navona est l’endroit idéal pour se poser et déguster une glace

la Piazza Navona à Rome
Détail de la fontaine de la Piazza Navona
une autre fontaine de la Piazza Navona

Je ne rentrerais pas plus en détail des choses à voir dans le centre de Rome, mais sachez que le nombre d’églises à découvrir est incalculables.

Nous avons complété notre journée marathon (encore une) par la visite :

  • du Palais Altemps (magnifique Palais près de la Piazza Navona)
  • la visite des Thermes de Dioclétien située près de notre hôtel non loin de la Gare Termini (un peu moins « immanquable »)
  • une autre visite également à faire du côté de la Gare Termini : le Palazzo Massimo alle Terme (Musée National Romain) avec des pièces spectaculaires et notamment des fresques entières de villa romaine

Jour 4 : le nord de Rome autour de la Villa Borghesse

Un des inconvénients de la ville de Rome est que le centre-ville est doté d’assez peu d’espace vert. L’un des principaux parc de la ville, véritable poumon de verdure – qui apporte une ombre et une fraicheur bienvenue en plein été, est le parc de la Villa Borghese. La visite de ce parc vaut le coup à la fois pour profiter de la fraicheur des arbres, mais aussi pour visiter l’un des plus beaux musées d’art de Rome : la Gallerie Borghèse.

Attention toutefois : pour visiter la Gallerie Borghèse il faudra être un peu organiser puisque le nombre de visiteurs est limités à 360 personnes par tranche de 2h. Il convient donc de réserver sa visite AVANT d’arriver à Rome (sauf si vous voyagez très hors saison). Vous pouvez réserver votre visite sur le site de Tiqets.

A l’intérieur de ce musée, vous découvrirez des chefs d’œuvre de la Renaissance Italienne avec notamment des marbres du Bernin, mais aussi des peintures des grands maitres italiens : le Caravage, Raphaël… un musée à ne pas manquer !

le musée de la Gallerie Borghese
le Parc de la Villa Borghese
fontaine dans le parc de la villa Borghese

Après la visite du musée, nous avons flaner dans le parc en profitant de la vue sur les toits de Rome

panorama sur les toits de Rome depuis la Villa Borghese

La Piazza del Popolo

Nous quittons le parc de la Villa Borghese en redescendant sur la Piazza del Popolo, une place vraiment imposante et théâtrale de grande ampleur dans un style néoclassique. Ne loupez pas la visite de la petite église Santa Maria del Popolo, chef d’oeuvre de l’Art Baroque et décorée par le Bernin.

la piazza del Popolo à Rome

La Piazza di Spagna et l’escalier de la Trinité des Monts

Nous continuons notre balade dans les rues de Rome pour rejoindre une seconde place majeur de Rome : la Piazza di Spagna avec en son centre une jolie fontaine en forme de barque. La place donne sur l’impressionnant escalier menant à l’église de la Trinité des Monts. Nous y ferons une pause bien méritée sur ses marches avec une bonne boule de glace italienne.

Les Escaliers de la Trinité des Monts
Panorama sur la Piazza di Spagna depuis les escaliers de la Trinité des Monts

Les autres choses à voir à Rome si vous avez plus de temps

Les Thermes de Caracalla

Situé un peu au sud du centre-ville, mais assez proche d’une station de métro, les Thermes de Caracalla est un complexe archéologique imposant et spectaculaire et qui vaut le coup d’être découvert. Un peu moins connus et un peu plus excentrés que les sites antiques du centre-ville, il est par conséquent bien moins fréquentés – et ça fait du bien d’être un peu au calme ! Ces thermes gigantesques couvrant une surface de 13 hectares contre parmi les mieux conservées de l’Antiquité. Imaginées par l’empereur Septime Sévère et inaugurées sous le règne de son fils Caracalla, elles pouvaient accueillir jusqu’à 1 600 personnes en même temps !

La visite des thermes de Caracalla nous fait passer à travers les traditionnelles salles de différentes températures : caldarium (salle chaude), tepidarium (salle tiède) ou encore frigidarium (la salle froide). Les thermes disposaient également d’un gymnase pour la pratique du sport.

les thermes de Caracalla

La Basilique Saint Jean de Latran

la basilique Saint Jean de Latran
intérieur de la basilique Saint Jean de Latran
intérieur de la basilique Saint Jean de Latran

Excursion en train à Ostia Antica

Profitant d’avoir une semaine entière à Rome, nous décidons de prendre le train pour une excursion un peu à l’écart de la ville : direction Ostia Antica, l’ancien port de Rome. Si nous cherchions les italiens depuis le début de notre séjour à Rome, nous les avons trouvé : ils sont tous dans le train qui relie Rome aux plages !

Mais de notre côté, nous descendons un peu avant pour découvrir les ruines d’Ostie, le port de la Rome Antique.

Cette visite nous change du centre-ville puisque étrangement peu de touristes se rendent jusque là. Même au mois d’août, nous ne croisons presque personne dans ce site pourtant facilement accessible depuis le centre-ville de Rome (train direct avec seulement 30 minutes de trajet). Mais on ne va pas s’en plaindre !

visite du site antique d'Ostia Antica
panorama sur les ruines de la ville d'Ostia Antica

A noter : bon plan : si vous êtes parisien, vous bénéficiez de l’accès gratuit aux musées municipaux de Rome du fait du jumelage des 2 villes. Pour en bénéficier, vous devez présenter une carte d’identité présentant une adresse parisienne.

Excursion à Tivoli

Située à une trentaine de kilomètres de Rome, Tivoli est une destination à découvrir car elle possède deux villas classées au Patrimoine de l’UNESCO :

  • la Villa de l’empereur Hadrien, une ruine Antique exceptionnelle (attention, cette villa est située à plusieurs kilomètres en contre bas du centre-ville)
  • la Villa d’Este, une villa Renaissance aux jardins en terrasse absolument extraordinaire.

L’un des moyens les plus pratiques pour vous rendre à Tivoli est de participer à une excursion organisée regroupant ces deux villas. Retrouvez par ici le récit complet de mon excursion d’une journée à Tivoli depuis Rome.

villa d'Hadrien à Tivoli
la fontaine de l'Orgue dans la Villa d'Este à Tivoli

Et encore d’autres suggestions

Comme je vous le disais en introduction, une semaine ne suffit pas à visiter Rome. Nous avons du à regret faire l’impasse sur des choses que j’aurais voulu voir comme :

  • le quartier du Trastervere et le Janicule
  • les catacombes et les sites archéologiques autour de la Via Appia Antica

Heureusement, ayant jeté une pièce dans la Fontaine de Trevi, il n’est pas impossible que je retourne à Rome un jour !

Le guide pratique pour visiter Rome en quelques jours

Comment venir à Rome ?

Comme on dit, toutes les routes mènent à Rome ! mais le plus rapide depuis la France, plutôt que de suivre les anciennes voies romaines qui sillonnent notre pays est de prendre l’avion pour l’Aéroport Fiumicino. Il faut compter un peu moins de 2h de vol depuis Paris.

Pour rejoindre le centre-ville de Rome depuis l’aéroport c’est très simple avec le train direct Leonardo Express qui relie l’aéroport et la gare Termini – la gare centrale de Rome. Comptez des départs toutes les 15 minutes entre 05h35 et 22h35 et un trajet de 30 minutes environ.

La compagnie Low Cost d’Air France, Transavia, propose des tarifs intéressants pour des vols vers l’aéroport Fiumicino de Rome depuis plusieurs aéroports dont Paris Orly, Nantes ou encore Montpellier. C’est une compagnie sérieuse que je recommande personnellement car j’ai eu l’occasion de voyager avec eux à plusieurs reprises et j’en suis pleinement satisfaite (même quand il y a eu des soucis, la compagnie nous a dédommagé avec une grande rapidité !).

Il est possible également d’aller à Rome en train. Malheureusement, il n’existe plus de train de nuit direct depuis Paris. Un changement à Milan Centrale sera nécessaire et il faudra compter au moins 11h de trajet.

Attention : suite à l’éboulement ayant eu lieu en Savoie à l’été 2023, la liaison ferroviaire entre Paris et Milan est actuellement interrompu et ne devrait pas rouvrir avant l’été 2024.

Panorama sur les toits de Rome

Où dormir à Rome ?

Quartier Termini : Hotel San Marco

De notre côté, nous avions choisi un hôtel dans le quartier de la Gare Termini l’Hotel San Marco, un hôtel 3 étoiles sans charme particulier pour lequel nous avions pu bénéficier d’une intéressante promotion à l’époque de notre voyage. Ce n’est pas le quartier le plus central ni le plus pittoresque mais c’est assez pratique quand on arrive de l’aéroport et c’est aussi une zone où vous trouverez un large choix d’hôtels: des idées de séjour à Rome sont disponibles ici

Chambre double Hotel San Marco près de la Gare Termini à Rome

Quartier du Quirinal : Unaway Hotel Empire

En 2023, je suis retournée à Rome pour des raisons professionnelles et j’ai pu en profiter pour découvrir 2 nouvelles adresses. J’ai séjourné 2 nuits à l’Hotel Unaway Empire, un hôtel 4 étoiles idéalement situé dans le Quirinal. C’est un hôtel assez centrale entre la Gare Termini et la Villa Borghese. Le centre historique ainsi que le quartier de la Rome Antique est accessible à pied (environ 20-30 minutes). Les chambres sont correctes, propres, quoi que un peu veillottes. Le buffet petit déjeuner est assez varié.

Unaway Hotel Empire Rome

Habitat Monti entre Termini et le Forum Romain

En 2023 également, j’ai séjourné ensuite 2 nuits dans l’hébergement Habitat Monti situé à mi chemin entre la Gare Termini et le Forum Romain. Il ne s’agit pas vraiment d’un hôtel mais de chambres à louer. La réception est partagé entre 2 établissement alors il faut prendre un rendez-vous pour récupérer vos clés (en espérant qu’il n’y ait pas un rendez-vous en même temps dans l’autre hébergement…)

Bref ce fût un peu longuet pour moi avant de récupérer ma chambre et cela m’a un peu exaspéré car j’ai trouvé que cela manquait de communication. Mais une fois l’appartement récupéré, j’ai été très satisfaite de ma chambre dont le rapport qualité/prix était excellent. Attention, il n’y a pas de petit déjeuner, ni la place pour prendre un petit déjeuner.

La chambre possède une bouilloire pour se préparer une boisson chaude mais il faudra vous rendre dans un café à proximité si vous souhaitez prendre un vrai petit déjeuner. Pour ma part, comme je voyageais seule, je me suis organisée en achetant des biscuits et en me préparant une boisson chaude.

Si besoin, il y a possibilité de laisser vos valises le jour du départ, il faudra juste prévenir de l’heure à laquelle vous viendrez les chercher. Pour ma part, comme j’avais mon avion de retour le matin, je n’ai pas eu besoin de ce service.

chambre habitat monti à Rome

Quelle est la meilleur période pour visiter à Rome ?

Pour avoir visité Rome en plein mois d’août (je n’avais pas le choix sur mes dates de congés), ce n’est pas quelque chose que je recommande. Cette année là, la chaleur était quand même supportable (nous avions tout de même entre 30 et 35°C – il faut dire que nous apprécions la chaleur) et je m’attendais à pire. Rome en août c’est à la fois la chaleur et la foule. Comme vous pouvez le voir sur mes photos, tous les lieux touristiques étaient pris d’assaut. Les italiens désertant la ville au profit de la côte, cela renforçait le côté « ville musée » de notre séjour.

Je pense que le printemps (avril-mai) ou le début de l’automne (septembre-octobre) permet de bénéficier de belles journées, d’une météo plus agréable et d’une fréquentation plus raisonnable.

Cet article contient un lien partenaire.

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.