France Nouvelle Aquitaine

Que voir à l’Ile d’Oléron en quelques jours ?

Port des Salines

A l’occasion des vacances de Pâques, je suis partie quelques jours avec mes amis Chloé et Aymeric du blog My Sweet Escape à la découverte de l’île d’Oléron. Si j’y étais allée il y a bien longtemps avec mes parents quand j’étais enfant, je n’en avais finalement gardé que peu de souvenirs hormis le célèbre Fort Boyard ! C’était donc l’occasion de redécouvrir la deuxième plus grande île de France Métropolitaine après la Corse.

Autant vous le dire tout de suite : j’ai eu un coup de cœur pour cette île aux paysages variés (dunes, forêts, marécage, marais salants). Dans cet article, je vous propose de découvrir que faire et que voir à l’île d’Oléron en quelques jours. C’est parti pour un tour complet de l’île !

Visiter les incontournables de l’Ile d’Oléron

Saint-Trojan-les Bains

Située au sud de l’île d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains fût la première ville de l’île à attirer les touristes avec les premières liaisons maritimes par bateau et surtout la création de la ligne de chemin de fer à la fin du 19ème siècle, qui la transforme en un lieu de villégiature très prisé. C’est pourquoi l’on peut admirer des jolies villas Belle Epoque le long du front de mer de Saint-Trojan, une architecture qui n’est pas vraiment typique de l’Ile d’Oléron, et que nous n’avons pas retrouvé sur le reste de l’île.

Pour découvrir Saint-Trojan-les-Bains, je vous invite tout d’abord à suivre la promenade du front de mer pour admirer les façades de ces villas Belle Epoque.

la promenade du front de mer de Saint Trojan les Bains
Villa Belle Epoque à Saint-Trojan-les-Bains
Villa Belle Epoque à Saint-Trojan-les-Bains
Villa Belle Epoque à Saint-Trojan-les-Bains

Si vous avez un peu de temps, vous pouvez continuer de marcher le long de la côte jusqu’à rejoindre le Marais de Bris, une réserve naturelle qui est le repaire de nombreuses espèces d’oiseaux. N’oubliez pas vos jumelles ! Vous pouvez ensuite retrouver le centre du village de Saint-Trojan par la forêt. Voici un itinéraire de balade à pied bien agréable à faire autour de Saint-Trojan que j’ai pu tester pour vous à l’occasion d’un footing matinal !

le Marais de Bris près de Saint-Trojan-les-Bains

Si vous ne souhaitez pas faire la boucle, revenez sur vos pas en direction du centre historique du village qui s’organise autour de la Rue de la République. Ici, on retrouve les habitations typiques de l’île d’Oléron. C’est ici que vivaient les pécheurs et les ostréiculteurs avant l’arrivée du tourisme.

le village de Saint-Trojan-les-Bains

Au nord du village de Saint-Trojan, ne manquez pas de faire un petit tour dans le port d’ostréiculture du village où l’on peut admirer les anciennes cabanes dont certaines ont été reconverties en atelier d’artistes.

le Port Ostréicole de Saint-Trojan
les cabanes du Port Ostréicole de Saint-Trojan
coquilles d'huitres à Saint-Trojan-les-Bains
boutique de créateurs à Saint-Trojan-les-Bains

Où manger à Saint-Trojan-les-Bains ?

J’ai pu tester deux bonnes adresses lors de mon séjour à Saint-Trojan que je vous recommande par ici.

Restaurant l’Ecume

Le Restaurant l’Ecume est un restaurant gastronomique situé dans le centre-ville de Saint-Trojan-les-Bains et qui était idéalement situé à quelques minutes de marche de notre hôtel.

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette adresse qui figure parmi mes préférées de celles que j’ai pu tester durant ce voyage. Et ce n’est pas que moi qui le dit puisque le Guide Michelin reconnait cette adresse comme l’une des meilleures de l’île !

Les plats proposés sont élaborés à partir de produits de saison (au printemps nous avons pas exemple eu beaucoup d’asperges !). J’ai été sous le charme à la fois des saveurs mais aussi de la présentation très créative des plats dans l’assiette (que dire de la tartelette printanière beaucoup trop mignonne !). Un vrai régal aussi bien pour les papilles que pour les pupilles ! Attention – et c’est la rançon des bonnes adresses, la réservation est très fortement conseillée voir impérative en haute saison !

Restaurant L'Ecume à Saint Trojan les Bains
Restaurant L'Ecume à Saint Trojan les Bains - tarte printanière
Restaurant L'Ecume à Saint Trojan les Bains
Restaurant L'Ecume à Saint Trojan les Bains - Dessert autour de la fraise

Budget : Menu du marché à partir de 23 € (sauf week-end et jours fériés). A la carte entrée autour de 10-15€, plats autour de 20-35 €, dessert autour de 8-10 €

L’Ecume, 2 rue de la République, Saint-Trojan-les-Bains, 17370, France

Restaurant Iode – Plage de Gatseau

Pour une autre bonne adresse à Saint-Trojan, cette fois-ci direction l’hôtel Novotel situé sur la plage de Gatseau pour son restaurant Iode. Cette adresse est un peu excentrée par rapport au village, mais l’on déjeune les pieds dans l’eau ou presque ! Le cadre magnifique, de ce restaurant proposant une cuisine « bistronomique de la mer » est clairement l’un des points forts du lieu. Si je me suis régalée, je trouve toutefois qu’à un niveau équivalent de prix, cette adresse est en dessous de la précédente.

Restaurant Iode - Plage de Gatseau à Saint Trojan les Bains
Restaurant Iode - Plage de Gatseau à Saint Trojan les Bains - Steack de Thon
Restaurant Iode - Plage de Gatseau à Saint Trojan les Bains - Asperges gratinées
Restaurant Iode - Plage de Gatseau à Saint Trojan les Bains - Fondant au chocolat

Budget : menu du jour : 34€, comptez entre 15 et 25 € pour un plat seul

Iode, Plage de Gatseau, 17370 Saint-Trojan-les-Bains

Où dormir à Saint-Trojan-les-Bains ? L’Hôtel Restaurant Les Cleunes 3*

Idéalement situé en bord de mer à Saint-Trojan-les-Bains, entre les villa Belle Epoque et le cœur de ville, l’hôtel Les Cleunes 3* est un endroit idéal pour séjourner sur l’île d’Oléron. J’ai beaucoup apprécié cet établissement au calme (les chambres sont bien insonorisées et je n’ai absolument pas entendu la route devant) et idéalement situé en bord de mer à quelques minutes de marche du centre de Saint-Trojan.

Hotel les Cleunes à Saint-Trojan-les-Bains à l'ile d'Oléron
Chambre de l'hôtel les Cleunes à Saint-Trojan-les-Bains

Toutes les chambres ont vue sur mer et possèdent une agréable terrasse avec des chaises longues pour profiter du soleil. Les chambres sont équipées d’un écran plat et d’une bouilloire avec des thés, tisanes et café (un détail que j’adore !).

Du côté du petit déjeuner, l’hôtel propose un magnifique buffet où l’on trouve tout ce dont on peut rêver que ce soit en salé (œuf, charcuterie, fromage…) qu’en sucré (viennoiseries, confitures et pâte à tartiner, différentes pâtisseries, fruits frais…).

Le point fort de l’hôtel Les Cleunes est son équipement puisqu’il possède une piscine extérieure, un court de tennis et surtout un espace spa, bien agréable quand le beau temps n’est pas au rendez-vous. Nous avons pu en profiter largement avec la météo un peu pluvieuse que nous avons eu lors de notre séjour à Oléron (heureusement bien moins pluvieuse qu’annoncée initialement par la météo). Le spa est composé d’une piscine intérieure chauffée à 30°C, d’un sauna, un hammam et une lampe de luminothérapie. L’accès au spa est inclus dans l’hébergement, mais vous pouvez aussi réserver des soins en supplément si le cœur vous en dit. L’espace bien-être possède également une salle de fitness avec tapis de course, vélo elliptique et rameur. Je ne l’ai pas utilisé préférant largement faire mes footings en extérieur (même sous la pluie !).

Spa de l'hôtel les Cleunes à Saint-Trojan-les-Bains
Espace Fitness de l'hôtel les Cleunes à Saint-Trojan-les-Bains

Le Port de la Cotinière

Si la pêche est intimement liée aux îles, il faut savoir que l’activité de port de pèche est arrivée assez tardivement à l’Ile d’Oléron. En effet, la tradition sur l’Ile d’Oléron était plutôt la pêche à pied et l’utilisation d’écluses ou de filets piégeant les poissons quand la mer reculait (pour en savoir plus sur ces techniques traditionnelles de l’Ile d’Oléron, je vous conseille de visiter le petit musée de la rotonde du Phare de Chassiron).

Ce n’est que vers le 19ème siècle que l’activité de mer plus industrielle, mettant en œuvre des bateaux de pèche, se développe à Oléron. Aujourd’hui, le Port de la Cotinière, est devenu le 7ème port national pour la pèche en France. Si la Cotinière était initialement spécialisé dans la sardine, son activité s’est fortement développée et l’on y pèche aujourd’hui plus de 90 espèces différentes. Cette grande variété d’espèces, ainsi que l’utilisation de petits bateaux de pèche, lui permet de fonctionner toute l’année sans épuiser les quotas.

le port de la Cotinière - Ile d'Oléron

Le Port de la Cotinière venait de terminer ses travaux d’agrandissement peu de temps avant notre visite. Nous avons ainsi pu découvrir le nouveau troisième bassin flambant neuf, qui permet aux bateaux d’entrer et de sortir du port sans les contraintes des horaires des marées. Nous avons aussi pu assister derrière la vitre au spectacle de la criée, qui se déroule chaque jour à partir de 15h30.

la Criée au port de la Cotinière - Ile d'Oléron

La Cotinière est un endroit très agréable où se promener et assister à l’activité du port. On voit non seulement les bateaux de pèche qui vont et viennent mais aussi l’activité de carénage. Plus loin, des étals vendent le poisson frais directement du pécheur au consommateur. On peut difficilement faire plus frais !

le carenage au port de la Cotinière
les huitres - port de la Cotinière - Ile d'Oléron
poissonnerie du port de la Cotinière - ile d'oléron

Attention toutefois à rester attentif en marchant le long du port car il n’y a aucune rembarde (et je vous le recommande d’autant plus que mon inattention légendaire a failli m’être fatale à quelques centimètres près – c’est cela de ne pas regarder où l’on met ses pieds car trop concentrée par les photos ^^).

La Plage des Huttes

Côté plage à l’île d’Oléron, il y en a pour tous les goûts. Vous trouverez les plages abritées du vent, sans vague, plutôt à destination des familles et des nageurs, sûr la côte Est, tandis que la côte Ouest plus exposée offre des vagues qui attirent les surfeurs et amateurs de bodyboard.

Si au mois d’avril le temps était encore un peu frais pour la baignade (à moins d’avoir une combinaison 🙂 ), nous avons pu découvrir la Plage des Huttes, au Nord Ouest de l’île, une plage sauvage offrant une belle étendue de sable fin. La Plage des Huttes est aussi l’une des plus belles de l’île.

la plages des Huttes - Ile d'Oléron
la plages des Huttes - Ile d'Oléron

Le Phare de Chassiron

Nous poursuivons ensuite notre chemin vers le Nord de l’île jusqu’au Phare de Chassiron qui occupe la pointe Nord de l’île. La visite du phare de Chassiron qui offre une vue panoramique sur la partie nord de l’île d’Oléron, mais aussi l’Île de Ré et la Rochelle.

Ce phare de 46 m de haut fût construit en 1836 à l’emplacement d’un premier phare commandé par Colbert pour sécuriser un trafic maritime devenant de plus en plus important le long de la côte Atlantique.

Au pied du phare, vous pourrez déambuler dans un jardin remarquable contemporain (créé seulement en 2007) qui représente la forme de rose des vents. Ce n’est que vu du sommet du phare que la forme du jardin prend tout son sens !

le Phare du Chassiron sur l'île d'Oléron
le panorama depuis le phare du Chassiron
panorama sur les côtes de l'île d'Oléron depuis le Phare du Chassiron
le jardin remarquable du Phare de Chassiron

Lors de votre visite au Phare de Chassiron, je vous conseille de visiter le petit musée aménagé dans la rotonde qui présente de manière ludique et interactive les liens entre l’homme et la mer. Vous découvrirez notamment les pratiques de pêche traditionnelle à l’île d’Oléron. La visite dure environ 30 min.

Musée du Phare du Chassiron
Musée du Phare du Chassiron

Les cabanes de plages colorées de la plage de la Boirie

Après avoir atteint le Nord de l’île, je vous invite à redescendre en suivant la côte Est en direction du Sud. nous faisons étape à la plage de La Boirie à Saint-Denis-d’Oléron. Cette plage est bien différente de la plage des Huttes puisqu’elle se situe aux portes de la ville de Saint-Denis-d’Oléron. Ici l’eau est beaucoup plus calme, on dirait presque un lac !

Une des particularités de la plage de la Boirie est de posséder de jolies cabanes de plages colorées, qui font le bonheur des photographes, mais permettent surtout aux vacanciers de stocker le matériel de plage.

les cabanes de plage de la Boirie sur l'ile d'Oléron
les cabanes de plage de la Boirie sur l'ile d'Oléron
les cabanes de plage de la Boirie sur l'ile d'Oléron
les cabanes de plage de la Boirie sur l'ile d'Oléron

Le Site Ostréicole de Fort Boyer

L’ostréiculture représente le deuxième secteur économique de l’Île d’Oléron après le tourisme. Pour découvrir le métier d’ostréiculteur et tout savoir sur la production des huitres, direction le site ostréicole de Fort Boyer près de Boyardville.

Implanté dans la réserve naturelle de Moëze-Oléron, le site de Fort Royer est un site pittoresque avec d’anciennes cabanes de pécheurs colorées. Ici vous pourrez suivre une visite guidée passionnante pour tout savoir sur l’ostréiculture à Oléron.

Vous découvrirez l’histoire de cette production qui s’est développée en complément de l’activité des marais salants, historiquement l’activité principale de l’île d’Oléron avant la concurrence des salins de la Méditerranée.

Durant la visite guidée, vous découvrirez l’histoire de la consommation d’huitres en France, les différentes étapes de la culture des huitres, pourquoi l’on dit qu’il faut manger les huitres uniquement pendant les mois en r, comment est réalisé le calibrage pour avoir des huitres de la taille demandée par le marché pendant la plus importante période de consommation qui sont les fêtes de fin d’année, les différences entres les types d’huitres produites sur Oléron (la Fine de Claire, la Spéciale de Claire, la Fine de Claire Verte et la Pousse en Claire…).

Vous découvrirez également les défis actuels auxquels sont confrontés les ostréiculteurs (pollution plastique des océans et réchauffement climatique).

En bref, une visite passionnante dans un cadre exceptionnel, … pour moi une activité incontournable à faire lors de vacances à l’île d’Oléron.

le site ostréicole de Fort Royer sur l'île d'Oléron
le site ostréicole de Fort Royer sur l'île d'Oléron
le site ostréicole de Fort Royer sur l'île d'Oléron
visite guidée du site ostréicole de Fort Royer sur l'île d'Oléron

Fort Boyard

Si le Fort Boyard rendu célèbre dans le monde entier grâce à une émission télévisée que l’on ne présente plus, sachez que celui-ci n’est pas ouvert à la visite. Le seul moyen pour pénétrer à l’intérieur est de participer à l’émission télévisée !

Vous pourrez le voir au loin depuis la plage de Boyardville ou le voir encore mieux à l’occasion d’une traversée avec la navette maritime en direction de La Rochelle ou pour l’île d’Aix.

Sachez aussi qu’il est possible de le voir de plus près grâce à des excursions organisées au départ de Boyardville :

Fort Boyard au large de l'île d'Oléron

Où manger à Boyardville ?

Après votre visite de Fort Royer, je vous recommande de diner au Restaurant de l’Hôtel des Bains situé au bord du chenal de la Perrotine à Boyardville. Ce restaurant, qui possède aussi une terrasse au bord du chenal propose de très bons plats de poissons. J’ai notamment pu déguster une délicieuse cassolettes de sèches et en dessert de monstrueuses profiteroles (n’hésitez pas à les partager car elles sont vraiment énormes !).

Hotel-Restaurant les Bains le long du chenal de la Perrotine à Boyardville
marmite de sèche - restaurant à Boyardville
assiette de fruits de mer - restaurant à Boyardville
profiteroles géantes - restaurant à Boyardville

La Route des Huitres

En sortant de Boyardville, je vous invite à prendre la route des huitres, une route pittoresque de 5 km qui relie Boyardville au Château d’Oléron. Cette route relie plusieurs chenaux dont ceux de la Brande, de la Baudissière, d’Arceau. La route traverse d’anciens marrants salants qui sont utilisés aujourd’hui par les ostréiculteurs comme bassin d’élevage pour les huitres. Que vous aimez les huitres ou non, les paysages traversés sont particulièrement pittoresques !

Les Cabanes de la Baudissière

Le long de la route des huitres, j’ai eu un coup de cœur pour le chenal de la Baudissière, on découvre de nombreuses petites cabanes ostréicoles utilisées traditionnellement sur l’île d’Oléron. C’est ici que les ostréiculteurs travaillaient l’huitre au sol (triage par taille, sélection par la forme, emballage…). Avec le renforcement des normes sanitaires, ces petites cabanes peintes avec les fond de peinture des bateaux, furent peu à peu abandonnées au profit d’entrepôt plus modernes situés un peu plus loin dans les marais.

Pour ne pas perdre ce pan historique du patrimoine de l’île d’Oléron une association de créateurs, artistes et artisans d’art, a commencé il y a une vingtaine d’année à reprendre et restaurer les cabanes du Château d’Oléron pour installer atelier et boutiques d’artistes. Face au succès rencontré par cette première initiative, le concept à fait boule de neige sur l’île et le concept a été reproduit ici au chenal de la Baudissière mais également dans le port de Saint-Trojan.

les cabanes du chenal de la Baudissière
cabanes d'artiste au chenal de la Baudissière
cabane colorée du chenal de la Baudissière
cabane ostréicole du chenal de la Baudissière

On découvre des artistes aux talents variés, peintre, créateurs de bijoux ou encore de jeux de société en bois. Pour ma part, j’ai eu un cours de cœur pour le travail de l’artiste Gyotaku dandono qui réalise des impressions sur tissu (et notamment de poisson !) inspirées d’une technique japonaise.

Le Château d’Oléron

Située au sud de l’île, le Château d’Oléron fait partie des visites incontournables de l’île d’Oléron. Pour partir à sa découverte, nous avons parcouru le circuit du patrimoine, qui permet de découvrir les ruelles les plus pittoresques de la ville, mais également sa fameuse citadelle dont la ville tire son nom.

Pour suivre le parcours du patrimoine, retirez la brochure gratuite à l’Office du Tourisme. Celle-ci présente l’histoire et vous propose un itinéraire pour découvrir le centre-ville du Château d’Oléron à pied avec les descriptions des principaux points d’intérêt.

J’ai beaucoup aimé le centre du Château d’Oléron, aves ses ruelles étroites pleines de charme bordées de maisons de pécheurs.

ruelle du Château d'Oléron
ruelle du Château d'Oléron

L’unes des visites incontournables du Château d’Oléron est bien sûr sa citadelle (accès gratuit), édifiée à l’emplacement de l’ancienne forteresse des Ducs d’Aquitaine sur ordre de Richelieu. Le bastion fût ensuite amélioré par Vauban avec la construction de deux ouvrages, l’un orienté vers le bourg et l’autre vers le marais.

citadelle du chateau d'Oléron
citadelle du chateau d'Oléron
citadelle du chateau d'Oléron

Nous ressortons de la citadelle de l’autre côté pour rejoindre le port ostréicole où de nombreuses cabanes ont été rénovées et reconverties en atelier d’artistes et artisans. Comme à la Baudissière ou à Saint-Trojan, le lieu est particulièrement photogénique ! L’une de ces cabanes accueille également un atelier de restauration de barques.

les cabanes d'artistes du Château d'Oléron
les cabanes d'artistes du Château d'Oléron
les cabanes d'artistes du Château d'Oléron
les cabanes d'artistes du Château d'Oléron

Où manger au Château d’Oléron ?

Nous avons déjeuné au restaurant L’Estran situé sur la place principale du Château d’Oléron, dont la spécialité sont les plats de poissons et de coquillage. C’est une adresse que je vous recommande car nous nous y sommes régalés et pour un excellent rapport qualité/prix. Pour ma part j’avais choisi en entrée du poisson mariné à la tahitienne (incroyablement délicieux), une aile de raie et pour finir une salade de fruit.

La réservation est conseillée en haute saison.

poisson mariné à la tahitienne - restaurant l'Estran au Château d'Oléron
aile de raie - restaurant l'Estran au Château d'Oléron
salade de fruits - restaurant l'Estran au Château d'Oléron

Budget 2022 : menu bistrot : entrée/plat ou plat/dessert : 19 € ; entrée, plat, dessert : 23 €

L’Estran, 4 Place de la République, 17480 Le Château-d’Oléron

Visiter le Port des Salines pour découvrir la récolte du sel marin

La visite du Port des Salines est pour moi l’une des visites incontournables à faire sur l’Ile d’Oléron. En suivant une visite guidée, vous découvrirez l’histoire des Salins d’Oléron et comment fonctionne les marais salants.

Le fonctionnement des marais salants étant par nature saisonnier, vous ne verrez pas exactement les mêmes paysages selon la saison. La production du sel de mer se fait par évaporation progressive de l’eau de mer qui circule dans des bassins dont la profondeur est de plus en plus réduite. Au fur et à mesure du circuit, l’eau de mer devient de plus en plus concentrée en sel jusqu’à atteindre la concentration permettant la cristallisation du sel.

Pour que la culture du sel soit possible, il faut donc une longue succession de journées ensoleillées sans pluie (qui dilue l’eau de mer avec de l’eau douce). Au fil des saisons, les sauniers (les personnes qui exploitent les marais salants), occupent alors différentes tâches allant de l’entretien des marais à la récolte du sel.

Si comme nous vous venez au printemps, vous pourrez découvrir les secrets de la production de sel de mer en suivant les visites guidées du Port des Salines, mais vous ne verrez pas la récolte du sel qui ne se fait qu’en été.

A la fin de la visite, nous passons à la boutique pour faire le plein de petits souvenirs à ramener à nos familles. La production de sel sur l’île d’Oléron étant très faible (rien de comparable avec celle de l’île de Ré) puisqu’une grande partie des marais salants a été abandonné avec la concurrence des Salines de la Méditerranée, la totalité de la production de sel est vendue uniquement sur l’île ! C’est donc le moment où jamais pour s’approvisionner en sel !

le Port des Salines
le Port des Salines

Au Port des Salines, ne loupez pas la visite de l’Ecomusée pour un parcours ludique et pédagogique qui complète parfaitement la visite guidée. Vous y découvrirez plus en détail le fonctionnement d’un marais salant, l’histoire de la récolte du sel, son utilisation et son commerce ainsi que les écosystèmes vivants dans les marais !

Ecomusée du Port des Salines

Où manger au Port des Salines ?

Le Relais des Salines situé à deux pas de l’Ecomusée est l’une des meilleures adresses de l’île d’Oléron. Récompensé par un Bib gourmand (une récompense du Guide Michelin qui récompense les adresses gourmandes à des prix plus accessibles que les étoiles), le Relais des Salines est MON adresse coup de cœur de restaurant sur l’Ile d’Oléron. Si vous ne devez en retenir qu’une : alors c’est celle-là !

A la carte, des produits de la mer comme des huitres (chaudes ou crues – si vous n’aimez pas les huitres je vous conseille de les goûter cuites si vous ne l’avez jamais fait car cela n’a rien à voir avec les huitres crues ! et personnellement ce n’est que comme cela que je les aime ^^).

J’ai tout apprécié dans ce restaurant, aussi bien le cadre enchanteur (une terrasse et une belle salle) au cœur du marais d’Oléron que les recettes inventives, surprenantes et savoureuses. La carte change au gré du marché. Pour ma part, je m’étais régalée avec un poulpe confit accompagné de tagliatelles à l’encre de seiche et d’un sabayon à la bière des Naufrageurs à l’oignon de Saint-Turjan. En dessert, j’avais pris des risques en partant sur un brownie chocolat-avocat : en fait il s’agissant d’un délicieux brownie accompagné d’une surprenante crème à l’avocat. Et j’ai bien fait de tenter cette alliance surprenante puisque c’était délicieux !

le restaurant du Port des Salines à l'Île d'Oléron
plat de poulpe - restaurant du Port des Salines à l'Île d'Oléron
spaghetti de betterave- restaurant du Port des Salines à l'Île d'Oléron
dessert gateau au chocolat - restaurant du Port des Salines à l'Île d'Oléron

Restaurant fermé le mardi. Fermeture annuelle de mi-novembre à mi-février.

Le Relais des Salines, Village Pêcheurs, 17370 Le Grand-Village-Plage

Guide pratique pour visiter l’île d’Oléron

Quelle est la meilleure période pour venir en vacances à l’Ile d’Oléron ?

Si vous souhaitez principalement profiter des plages et de la baignade, l’été est sans nulle doute la meilleure saison pour venir à l’Ile d’Oléron. Toutefois c’est également une période très fréquentée : Oléron est une destination très familiale et attire les foules pendant les vacances scolaires. Si vous n’êtes pas contraints par les vacances scolaires, le mois de septembre est idéal pour profiter encore un peu de la baignade.

De mon point de vue, si la baignade n’est pas votre but principal, la meilleure saison pour visiter l’Ile d’Oléron est le printemps et le début de l’automne. Nous nous sommes rendus à l’Ile d’Oléron pendant les vacances scolaires de Pâques mi-avril. Il y avait du monde mais cela restait tout de même raisonnable, et la météo était parfaite pour visiter.

Par contre, je ne recommanderais pas forcément de venir à l’Ile d’Oléron entre la fin des vacances de la Toussaint et le printemps car de nombreuses activités et bonnes adresses sont fermées durant cette période. Si vous souhaitez vous rendre à Oléron pendant cette période, vérifiez si les sites qui vous intéressent sont bien ouverts.

Comment venir à l’île d’Oléron en voiture ?

L’île d’Oléron est reliée au continent par un pont qui est gratuit toute l’année. Rien de plus simple donc pour venir à l’Ile d’Oléron en voiture. Pour cela, il suffit de prendre l’autoroute A10 jusqu’à la sortie La Rochelle si vous venez de Paris ou Nantes ou la sortie 25 (Saintes) si vous venez de Bordeaux.

Comment venir à l’île d’Oléron sans voiture ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour rejoindre l’île d’Oléron sans voiture, dont les deux principales sont :

  • la liaison maritime qui relie La Rochelle et l’Ile d’Oléron
  • le bus qui relie la gare TGV de Surgère à plusieurs villes de l’île d’Oléron

La liaison maritime permet de relier le port de La Rochelle à Oléron en seulement 50 minutes de traversée fonctionne d’avril à la Toussaint. Cette liaison vous permet également de réaliser une journée à l’Ile d’Oléron depuis la Rochelle (location de vélo disponible non loin du débarcadère) ou inversement : partir une journée en excursion la Rochelle depuis Oléron.

Les horaires de la navette maritime varient chaque jour au gré des marées. Si vous souhaitez voyager en bateau, vérifiez les horaires des navettes avant de réserver vos billets de train. De notre côté, nous avons choisi d’opter pour cette solution pour le trajet retour uniquement car les horaires aller ne convenait pas et de passer une journée à la Rochelle avant de rentrer.

la liaison maritime entre La Rochelle et Oléron

Retrouvez toutes les informations pratiques et les horaires sur le site internet de la navette maritime.

La seconde façon de rejoindre l’Ile d’Oléron depuis le continent est de prendre le TGV jusqu’à la gare de Surgère et de là embarquer à bord des bus reliant Surgère à Saint-Pierre-d’Oléron (ligne 6E). Les horaires de ces navettes sont calés sur les TGV et desservent les villes du Château d’Oléron, Dolus-d’Oléron et Saint-Pierre-d’Oléron

Se déplacer à vélo dans l’île d’Oléron

Le vélo est très clairement le meilleur moyen de transport pour visiter l’île d’Oléron. Cela était vrai lors de notre séjour pendant les vacances scolaires de Pâques et cela l’est encore plus en haute saison. La taille de l’île d’Oléron la rend accessible au vélo : jusqu’à 12 km de large et 30 km de long : vous pourrez aller n’importe où à la journée. Si vous voulez éviter de trop longs trajets, une solution est de loger au centre de l’île.

visiter l'île d'Oléron à velo

L’île d’Oléron a aménagé un réseau de plus de 170km de pistes cyclables qui sont le plus souvent séparées du trafic motorisé. On se déplace à vélo en totale sécurité et l’infrastructure est adaptée à tous et notamment aux familles, qui sont nombreuses à les emprunter avec leurs enfants. De plus l’île d’Oléron est vraiment plate et se déplacer à vélo ne requiert pas vraiment d’effort ! On prend l’air en profitant du paysage et c’est vraiment très ressourçant tout en s’épargnant la galère de trouver une place pour se garer une fois arrivé à destination.

visiter l'île d'Oléron à vélo

Un autre gros point positif du réseau de pistes cyclables de l’Ile d’Oléron : son balisage de qualité qui s’inspire des points nœuds des Pays-Bas (mais adapté pour une compréhension instantanée pour les non-initiés ^^) : les pistes principales sont représentées par des couleurs (bleus, jaune…) et sont ponctuées de numéros. Lorsque l’on veut faire un trajet il suffit de repérer les numéros des intersections et les couleurs des pistes. Par exemple pour aller au Château d’Oléron depuis Saint-Trojan nous n’avions qu’à suivre la piste bleue jusqu’au numéro 11 et récupérer la piste orange à suivre jusqu’à la fin. En complément, des panneaux disposés régulièrement le long des pistes cyclables rappellent les directions et le nombre de kilomètres à parcourir. En cyclotourisme, je vous conseille de partir sur une moyenne de 15 km/h environ pour estimer la durée des trajets : ainsi parcourir une distance de 5km prend environ une vingtaine de minutes.

Grace à ce balisage, on peut ranger la carte des pistes cyclables (disponible dans les Offices du Tourisme de l’Île d’Oléron) au fond de son sac : on ne se perdra pas !

piste cyclable sur l'ile d'oléron

Concernant la location de vélo, on en trouve un peu partout sur l’île. Certains hôtels comme le nôtre à Saint-Trojan, proposent également la location de vélo aux clients (c’est l’option très pratique sur laquelle nous sommes partis).

J’espère que cet article vous aura donner envie de découvrir l’île d’Oléron, une destination idéale pour des voyages entre amis ou en famille ou vous profiterez de l’air marin en faisant de belles découvertes culturelles et gustatives !

A lire aussi

Pour poursuivre votre séjour en Charente Maritime, retrouvez par ici mes autres articles :

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Pinterest !

Que faire, que voir sur l'île d'Oléron ? Visiter les cabanes d'ostréicultures, découvrir les marais salants, visiter l'île d'Oléron à vélo et découvrir les meilleurs adresses de restaurant
Que faire, que voir sur l'île d'Oléron ? Visiter les cabanes d'ostréicultures, découvrir les marais salants, visiter l'île d'Oléron à vélo et découvrir les meilleurs adresses de restaurant
Le guide complet pour visiter l'île d'Oléron : les plus belles plages, toutes les choses à faire, visiter les marais salants et découvrir l'ostreiculture.

Reportage réalisé pour la destination Ile d’Oléron Marennes en partenariat avec Infiniment Charentes. Je reste libre de la ligne éditoriale et les avis exprimés dans cet article sont les miens.

logo ile d'Oléron
logo infiniment charentes

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pin It on Pinterest

    Share This