L’Anaga, la pointe nord de l’île de Ténérife, possède les paysages les plus sauvages et les plus verdoyants de l’île de Tenerife. Mais c’est également la zone la plus pluvieuse et la plus fraîche. Ses hautes montagnes, qui culminent à plus de 1000 m, forment une barrière naturelle qui arrêtent les nuages. Si le versant nord est humide,  le versant sud est quand à lui beaucoup plus sec.

Ainsi, c’est une région magique pour la randonnée : le paysage change constamment, en fonction de l’altitude et de l’exposition. Jamais je n’avais vu une si grande diversité de paysage en un si petit espace ! La région mérite donc que l’on s’y attarde quelques jours pour en découvrir tous les recoins !

Je vous propose donc ici un petit aperçu des choses à voir dans l’Anaga !

Les Points de vue

Si vous n’avez qu’une journée à consacrer à l’Anaga, allez-y par temps clair afin de profiter des magnifiques points de vue sur l’île et le Teide. La route qui mène au massif montagneux est ponctué de points de vue. On a envie de s’arrêter tous les 100 m pour photographier le paysage ! Deux points de vue se distinguent néanmoins du lot.

Le Mirador de la Cruz del Carmen

Un des points de vue les plus impressionnant de l’Anaga est le mirador de la Cruz del Carmen, avec son panorama sur le Teide (encore plus beau au coucher du soleil).

Panorama depuis le mirador de la Cruz del Carmen

Mirador de la Cruz del Carmen - Tenerife
coucher du soleil sur le Teide

 

 

 

Le Pic des Anglais (Pico del Ingles)

Mais mon point de vue préféré est celui du Pico del Ingles, qui offre une vue incroyable à 360° sur les montagnes de l’Anaga.

point de vue du pic des anglais - Tenerife

panorama sur l'Anaga depuis le pic des anglais

Le village de Taganana

Le village de Taganana est l’un des plus pittoresques de l’Anaga, avec toutes ses maisons blanches, encastrées dans la montagne. Mieux vaut avoir de bonnes chaussures pour se balader dans ce village aux ruelles en pentes escarpées ! Surtout que le village est très étalé.

panorama sur Taganana

rues de Taganana - Tenerife

rues de Taganana - Tenerife
Taganana - Tenerife

panorama sur Taganana

La plage de las Teresistas

La péninsule de l’Agana offre un large choix de plages. La plupart sont de petites criques de sables noir. Au nord, l’île est exposée au vent, il y a pas mal de vagues. Par contre, le sud, à l’abri du vent, offre des plages propices à la baignade.

A quelques kilomètre de Santa Cruz, la capitale de Tenerife, se trouve la plage de las Teresitas, la seule plage de sable blanc de l’île. Il s’agit en fait d’une plage artificielle avec du sable importé du Sahara. L’aménagement de la plage est une réussite puisqu’il conserve l’aspect sauvage du lieu tout en prévoyant les aspects pratiques avec le grand parking notamment.

En empruntant la route qui surplombent la plage, on atteint un superbe panorama sur la plage. Au niveau du panorama, se trouve des maisons abandonnées, entièrement décorées de street art. C’est insolite et complètement inattendu ! Aucune idée de l’histoire de ce lieu…

plage de las Teresitas - Tenerife

plage de las Teresitas - Tenerife
street art sur des batiments abandonnés

Randonnées dans l’Anaga

La région de l’Anaga est l’une des régions de Tenerife les plus propice à la randonnée. Des circuits de quelques heures à la randonnée à la journée, il y en a pour tous les goûts. Néanmoins, du fait du caractère très montagneux de cette région (les montagnes de l’Anaga culminent à près de 1000 m), il y souvent pas mal de dénivelé !

Afin d’explorer au mieux cette région, nous avons utiliser le guide Rother “les 80 plus belles randonnées à Tenerife”,  disponible uniquement en anglais lors de notre séjour. Il devrait bientôt être réédité en français. Ce devait déjà être le cas avant notre départ, mais la date de sortie n’en fini pas d’être reportée… Quel dommage que les éditions Rother soient si difficiles à trouver en français, (c’était déjà le cas pour notre séjour en Islande), car ils sont très bien faits et n’ont pas d’équivalent…

Si nous avons séjourné 4 jours près de la Laguna, nous n’avons pu faire qu’une journée entière de randonnée dans l’Anaga à cause de la météo un peu trop capricieuse.

Première tentative : Afur à Taganana

Pour notre première rando, nous choisissons la randonnée n°55 d’Afur à Taganana. Le circuit est particulièrement prometteur : le sentier descend dans un vallon jusqu’à la plage de sable noir de Tamadite, avant de poursuivre à flan de falaise jusqu’au joli village de Taganana avant de revenir à travers la montagne.

paysage de l'Anaga

randonnée près d'Afur dans l'Anaga
sentier de randonnée d'Afur à la plage Tamadite

paysage de l'Anaga - Ténérife chemin vers la plage Tamadite

Hélas, si le temps est à peu près correct à notre départ, il se fait de plus en plus menaçant. Arrivés à la plage de Tamadite, les nuages deviennent noirs. Nous espérons qu’il ne s’agit que d’une averse passagère et décidons de continuer sur le chemin étroit à flan de colline. Le paysage est magnifique. Hélas, une pluie violente associée d’un vent tout aussi violent nous trempe en quelques secondes. La cape de pluie n’a aucune utilité contre ces rafales… La pluie tombe horizontalement. En moins de 10 minutes, mes chaussettes sont entièrement trempées, malgré mes chaussures en gore-tex ! La pluie ruisselle sur la cape et glisse directement dans mes chaussures. Le chemin devient glissant et nous pousse à faire demi-tour.

Playa Tamadite - Tenerife sentier côtier entre la plage Tamadite et Taganana

Il y a environ 1h30 /2 h pour revenir au parking. Même si nous regrettons de devoir renoncer à la randonnée, qui devient un peu dangereuse, pas de regret car la pluie ne se calme pas. Nous arrivons finalement à la voiture à presque 13h30, transis de froid. Heureusement, nous avions des chaussettes de rechange et des serviettes de plage pour nous essuyer !

Sur les hauteurs de Taganana

Nous avons profité d’une journée plus clémente pour retourner randonner dans l’Anaga. Cette fois ci nous avions choisi l’itinéraire 57 “Vueltas de Taganana” qui part de la maison forestière du l’Anaga pour rejoindre Taganana. Le sentier traverse une des parties les mieux préservée de la forêt de laurisylve, une forêt de type subtropicale humide typique, que l’on rencontre également dans les autres îles de la Macaronésie comme Madère ou les Açores.

Si le guide indique une difficulté moyenne et un niveau “familiale”, nous avons quand même trouvé l’itinéraire assez dur, notamment au niveau du dénivelé. On voit bien passé les 800 m, surtout en quittant Taganana où les pentes sont vraiment très raides.

foret tropicale de l'Anaga

foret tropicale humide de l'Anaga
foret tropicale de l'Anaga

En descendant sur Taganana, le paysage change peu à peu. Nous quittons la forêt pour un paysage plus sec et des cultures en terrasses. Après une pause pique-nique dans le village de Taganana, nous devons remonter. Pas très motivant, par cette chaleur écrasante ! Le chemin du retour n’est pas très bien indiqué, mais on fini par s’en sortir. L’avantage de cette randonnée est qu’elle emprunte une partie du chemin que nous aurions dû emprunter si nous avions pu finir la randonnée Afur – Tagananna.

arrivée sur Taganana

vue sur Taganana
cultures en terrasses dans l'Anaga

Du côté d’Igueste de San Andres

Nous avons consacré quelques heures à se balader sur les hauteurs de San Andres, la ville située à l’extrémité est, au delà de la plage de Las Teresitas. Nous garons la voiture à la fin de la route, et nous empruntons le chemin qui monte bien raide en direction du sémaphore.

village igueste de San Andres - Tenerife
ruelle d'igueste de San Andres - Tenerife

IMGP0851

Paysage de la côte sud de l'Anaga - Tenerife
le chemin de San Igueste au Semaphore - Tenerife

Panorama sur le village de San Andres - Tenerife

Nous nous arrêtons à la bifurcation pour la direction du sémaphore. Même si celui-ci n’est pas très loin, nous ne sommes pas très motivés, car il faut redescendre une bonne partie de ce que l’on a monté. Du coup, on préfère profiter tranquillement du paysage incroyable qui se déroule sous nos yeux, et se prendre pour DiCaprio ! Car de là haut, on a un peu l’impression d’être “les rois du monde” !

les rois du monde à Tenerife