Fin décembre, nous avons passé une journée à Reims située désormais à 45 min de Paris Gare de l’Est avec le TGV. (En fait, il n’y a pas énormément de trains qui desservent le centre ville, la plupart vont à Champagne Ardenne TGV, une gare située en banlieue de Reims – donc pas hyper pratique…). Reims nous semblait une excursion idéale pour une journée d’escapade pas loin de Paris pendant les fêtes de fin d’année. Et ce fût effectivement le cas malgré la fraîcheur !

Nous avons découvert une ville chargée en patrimoine et en histoire, avec 3 sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO :

  • la cathédrale Notre Dame de Reims, chef d’œuvre de l’art gothique
  • le Palais du Tau : ancien palais archiépiscopal, qui occupait une place importante dans la cérémonie du sacre des rois de France,
  • l’ancienne abbaye Saint Remy qui a conservé une très belle nef du XIe siècle, abrite les restes de l’archevêque saint Rémi (440-533), qui institua la sainte onction des rois de France et qui baptisa le roi Clovis

Je remercie au passage Céline, du blog Le Joyeux Bazar, pour ses conseils avisés et ses bonnes adresses qui nous ont permis d’organiser au mieux cette petite escapade !

Nous avons visité Reims en plein hiver, mais suite à cette expérience je vous recommande d’y aller plutôt à la belle saison, car certains sites comme le cryptoportique romain, et surtout l’accès aux tours de la cathédrale ne sont pas ouverts en hiver.

Je vous propose dans cet article mon itinéraire pour visiter Reims en une journée. En si peu de temps, il est impossible de tout voir, mais cela permet de découvrir les monuments incontournables de Reims et son patrimoine classé à l’UNESCO et vu les températures peu clémentes de ce début d’hiver, nous n’avons pas eu envie de trop flâner dans les rues du centre ville.

 

Que voir à Reims ?

Visiter la cathédrale de Reims

Reims et sa cathédrale ont joué un rôle important dans l’histoire de France, puisque depuis Clovis, Reims est la ville du sacre des rois de France. La cérémonie se déroulait dans plusieurs lieux de la ville entre la basilique Saint Remy, le palais du Tau et la cathédrale.

C’est pour cette raison que la cathédrale s’est agrandie au fil des siècles pour devenir le bâtiment que l’on connaît aujourd’hui.

cathédrale de Reims

Reims a été profondément marquée par l’histoire du siècle dernier puisque la ville a été presque entièrement détruite par les bombardements de la Première Guerre Mondiale. La cathédrale n’a pas été épargnée par cette destruction. Son toit a entièrement brûlé, les gargouilles crachaient le plomb fondu de la charpente. Celle-ci a maintenant été remplacée par une charpente innovante composée d’éléments en béton. En fait, c’est toute la Cathédrale de Reims qui depuis à fait l’objet d’une campagne de rénovation sans précédent qui n’a jamais cessée jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, le jour de notre visite, c’est une partie de la façade principale qui était en travaux.

Rosace principale de la cathédrale de Reims

La plupart des statues monumentales qui ornent l’extérieur de la cathédrale sont conservées au Palais du Tau.

détail des façades extérieures de la cathédrale de Reims

ange sculpté décorant la cathédrale de Reims

Les bas reliefs des frontons de la Cathédrale de Reims évoquent l’importance historique de la cathédrale. Ici par exemple est représenté le baptême de Clovis par Saint Rémi :

sculpture représentant le baptème de Clovis

L’intérieur de la cathédrale est un somptueux témoignage de l’architecture gothique.

intérieur de la cathédrale de Reims

La plupart des vitraux ont malheureusement été détruits pendant la Première Guerre Mondiale. Certains ont été remplacés par des compositions contemporaines. A gauche, un détail du vitrail financé par l’industrie champenoise (1954) qui représente les activités liées à la récolte du raisin, à droite un superbe vitrail de Marc Chagall (1974) représentant la crucifixion du Christ.
voyagerenphotos6

Visiter le Palais du Tau

Le Palais du Tau, ancienne résidence archiépiscopale et royale, jouxte la cathédrale de Reims. Il abrite aujourd’hui un musée intéressant qui conserve une bonne partie des statues originales de la cathédrale, mais aussi des superbes tapisseries et une partie du trésor des Rois de France (ou du moins ce qu’il en reste). Le musée possède d’intéressantes vidéos qui vous en apprendront plus sur cette partie de l’Histoire de France.

A l’époque, nous avions pu louer un audioguide à l’office du tourisme, qui nous avait permis d’avoir des explications sur la Cathédrale de Reims et le Palais du Tau. Depuis, l’offre s’est modernisée avec la location d’une tablette avec un casque. Il est également possible de suivre les 5 itinéraires proposés en téléchargeant l’application Reims Découverte (1.09 € par circuit ou 3.49€ les 5) sur son smartphone. Je n’ai donc pas testé cette formule qui n’existait pas lors de ma visite en 2015, mais cela doit être assez équivalent.

Nous pensions  profiter de la visite d’un musée pour se réchauffer mais ce ne fut malheureusement pas le cas. Le chauffage du Palais du Tau n’était pas très efficace – ou en panne lors de notre visite – car nous avons terminé la visite comme des glaçons malgré nos épaisseurs de vêtements d’hiver !!

IMGP9114
IMGP9142

Réservez votre billet en ligne pour la visite du Palais du Tau

 

La Basilique et le musée Saint-Remi

Après avoir fait un tour du centre ville et déjeuné sur la place du forum, nous prenons la direction du quartier de Saint Remi pour découvrir le dernier site UNESCO de Reims. A la basilique Saint-Remi est rattachée une abbaye qui abrite aujourd’hui un musée. Personnellement, j’ai trouvé ce musée bien moins intéressant que celui du Palais de Tau.

façace principale de la basilique Saint Rémi - Reims

La basilique Saint Remy abrite le tombeau de Saint Remi, évêque de Reims qui baptisa le roi Clovis.

intérieur de la basilique Saint Rémi - Reims

La légende raconte que lors de ce baptême la foule était si nombreuse, que c’est une colombe qui apporta dans son bec la Sainte Ampoule, une fiole contenant une crème ou une huile consacrée, nécessaire à l’onction traditionnelle après immersion.

Les bâtiments de l’abbaye abritent aujourd’hui le musée de Saint Remi. Ses collections sont composées d’antiquités datant de la préhistoire au moyen-age. Sa pièce majeure est un magnifique ensemble de tapisseries contant la vie de l’évêque Saint Remi. Quelques salles abritent également un musée sur l’histoire militaire régionale et rappelle le rôle de Reims lors des deux guerres mondiales.

musée de la basilique saint rémi

cloitre du musée saint rémi à Reims

 

Les caves de champagne : visite de la cave Pommery

Impensable de quitter Reims sans visiter une cave de champagne ! Pour se faire, il faut s’organiser un peu à l’avance car les visites se font sur réservation uniquement ! Avant votre départ, vous devez réserver la visite de votre choix (il y en a des plus ou moins longues avec des dégustations diverses et variés) dans la maison de champagne qui vous intéresse.

En cette saison, Pommery semblait être une des rares caves proposant des visites au public. Mais ce n’est pas uniquement pour cette raison que nous l’avons visité : elle m’a aussi été conseillée par plusieurs rémois comme étant les plus belles. Je ne pourrais pas vous le confirmer puisque je n’ai pas d’éléments de comparaison, mais en tout cas la visite m’a vraiment plût  ! Fin décembre, il y restait de la place, la plupart des gens présents ce jour là ont pu acheter les billets sur place. Néanmoins il est vraiment conseillé de réserver à l’avance via internet si vous voulez être sûrs d’avoir une place. Nous avons opté pour une visite d’une heure suivi d’une dégustation de champagne.

Le domaine est fastueux. Nous sommes quasiment les seuls à arriver à pied. La plupart des visiteurs arrivent en voiture, le plus souvent de luxe…

Entrée des Caves Pommery - Reims

 

cave pommery - reims
cave pommery - reims


Nous patientons dans un grand hall d’entrée accueillant des expositions d’Art Contemporain, sur le thème du bleu, la couleur de la maison Pommery.

hall d'accueil - cave Pommery

La particularité des caves de la maison Pommery est de posséder des œuvres d’Art Contemporain à l’intérieur même des caves. C’est la veuve Pommery qui a initié cette pratique en faisant sculpter des bas relief dans les caves en crayère. Cette tradition a ensuite été poursuivie par ses descendants et maintenant par les nouveaux propriétaires qui organisent des expositions temporaires d’art contemporains.

Ici, par exemple, une sculpture de Buren sur les parois de la cave :

oeuvre de burren - cave pommery - reims

IMGP9299

La visite des caves de champagne était obligatoirement guidée : pas question de se perdre dans les 18 km du réseau ! Cependant, une nouveauté est annoncée pour juin 2020 avec la possibilité d’une visite libre des caves. A suivre.

C’est une vingtaine de millions de bouteilles de champagne de toutes tailles qui sont stockées dans ces caves. Le champagne est conservé ici et est vendu seulement lorsqu’il peut être consommé. A la différence du vin, le champagne n’est pas fait pour être conservé dans sa cave personnelle trop longtemps.

Contrairement au vin “classique”, le champagne est le plus souvent un assemblage de raisins de plusieurs années. Le but est de créer un champagne qui a un goût constant au fil des récoltes. Le contenu de la bouteille doit être le plus constant possible quelque soit les récoltes.

bouteilles de champagne dans les caves

La visite des caves Pommery est assez impressionnante : les voûtes des crayères sont de grandes hauteurs ce qui donne un aspect vraiment monumental aux caves !

cave de champagne pommery

Les halles du Boulingrin

Complètement à l’opposé de la ville de Reims par rapport aux caves, on termine la visite de la ville en jetant un coup d’oeil aux halles du Boulingrin. Situé à quelques pas de la gare, il s’agit d’un beau bâtiment art déco construit en 1929 a failli être détruit à la fin des années 80. Il fût finalement sauvé par Jack Lang, alors ministre de la Culture, qui le fit inscrire à la liste des monuments historiques. Depuis, il a été rénové et fût réouvert en 2010. Il abrite aujourd’hui un marché le mercredi, vendredi et samedi matin. Théoriquement, le vendredi soir il y a aussi un marché bio, mais lorsque nous y sommes allés il n’y avait personne…

Halle Boulingrin à Reims

A côté des Halles du Boulingrin, vous trouverez de bonnes adresses où déjeuner/dîner.

 

Plan du centre-ville de Reims

Vous retrouverez sur le place ci-dessous, tous les sites présentés dans cet article. La ville peut facilement se visiter à pied. Il faut compter une vingtaine de minutes de marche entre le centre-ville et le quartier Saint Remy et de même entre le centre ville et les caves Pommery.

plan de Reims

Réservez un hôtel à Reims avec Booking

 

Comment venir à Reims en transport en commun ?

Reims est bien desservie par les transports en commun :

  • il est possible de rejoindre Reims en TGV soit par la gare Reims Centre-Ville ou la gare TGV Champagne-Ardenne. Nous avons opté pour le TGV jusqu’à la gare de Reims centre-ville, à seulement 45 min de Paris. Néanmoins la plupart des TGV passent par la gare TGV Champagne-Ardenne à 7 km de là. Il faut alors prendre une navette pour rejoindre le centre ville.
  • une autre solution économique qui s’est développée depuis est le bus. La compagnie Flixbus dessert la gare TGV Champagne Ardennes Reims depuis de nombreuses villes de France à partir 0.99€ le trajet.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Un programme d'une journée pour découvrir Reims, capitale de la Champagne et son patrimoine classée à l'UNESCO

Cet article contient des liens affiliés : si vous achetez via ce site, vous ne paiez pas plus cher, mais je touche une petite commission qui  permet de soutenir le blog !