Europe France Occitanie

Visiter Toulouse en un week-end

Mi-mai, je partais pour un petit week-end à Toulouse retrouver les blogueurs du Rendez-Vous Mensuel #EnFranceAussi ! Un week-end magnifiquement organisé par l’équipe toulousaine Sylvie, Mitchka et Pauline ! Un grand merci à elles ! Ce week-end fût donc l’occasion de rencontrer des blogueurs avec qui j’échange au long de l’année, mais aussi de découvrir Toulouse, une ville où je n’étais passée qu’en coup de vent…

Deux jours c’était vraiment beaucoup trop court pour découvrir Toulouse. On peut facilement y rester 4-5 jours sans s’ennuyer une minute. Néanmoins ce séjour m’a permis d’avoir un petit aperçu de la ville et de me donner l’envie d’y revenir.

La ville possède un patrimoine particulièrement riche, qu’il soit histoire ou industriel (avec les usines Airbus à Blagnac ou  l’histoire de l’Aéropostale). Pour cette première fois, je me suis contentée de découvrir le centre-ville et de visiter quelques uns des sites incontournables. Et comme vous allez le voir, je n’ai pas chômé !

Balade dans les rues de Toulouse

La Place du Capitole

Une journée à Toulouse commence forcément par la place du Capitole ! Incontournable place au cœur de la ville, c’est le point de rendez-vous des toulousains. La place est à la hauteur de sa réputation, dominée par le superbe Capitole siège du conseil municipal depuis le moyen-âge. Nous avons pu rentrer dans la cour, mais pas à l’intérieur du bâtiment en lui même. Si vous pouvez, tentez votre chance, on m’a dit beaucoup de bien sur la salle des Illustres !

place du capitole

A l'intérieur du Capitole
Café place du Capitole

La Basilique Saint-Sernin

Chef d’oeuvre de l’art roman, la Basilique Saint Sernin s’élève à quelques centaines de mètres de la place du capitole. Classée au patrimoine de l’UNESCO au titre des chemins de Compostelle, il s’agit d’une des plus grande église romane conservée d’Europe, et fait partie des plus belles églises de Toulouse. Hélas pour moi, je n’ai pas eu le temps d’en découvrir l’intérieur (j’aurais voulu y aller le dimanche matin mais il y avait la messe, ce qui m’a obligée à changer mon programme).

basilique Saint - Sernin

Les berges de la Garonne

Les berges de la Garonne réaménagées récemment constitue une balade agréable, que ce soit pour courir, se balader tranquille ou juste se poser. Durant ce week-end j’avoue ne pas avoir pris beaucoup le temps de m’y attarder, mais c’est un endroit où j’aimerais revenir, notamment pour un petit footing !

Le Pont Saint Pierre et les berges de la Garonne

Se balader au hasard dans le centre-ville

Toulouse possède un centre-ville vraiment adorable. Contrairement à un grand nombre de villes de cette taille, Toulouse possède très peu de rues piétonnes et c’est un peu dommage, car ses ruelles si jolies seraient encore plus belles et plus agréables sans voiture. Le centre-ville, qui s’étend de la Basilique Saint Sernin au nord à la place des Carmes au Sud, est à la fois assez petit – tout peut se faire à pied, mais pas si petit quand même, car il faut parfois bien compter 20-30 minutes pour aller d’un point à un autre. Beaucoup de toulousains ont ainsi opté pour le vélo qui me semble le moyen de transport le plus adapté à la ville (d’autant plus que les petites rues du cœur de ville ne sont pas totalement adaptées aux transports en commun).

rue dans le centre ville de Toulouse
rue dans le centre ville de Toulouse

Le Couvent des Jacobins

Si me je suis loupée sur la Basilique Saint-Sernin, je n’ai pas manqué la visite du magnifique Couvent des Jacobins, situé à deux pas du prestigieux lycée Fermat. La visite commence par l’église. Ne vous laissez pas intimidé par son aspect extérieur particulièrement austère, car l’intérieur est magnifique. Sobriété et légèreté sont les mètres mots. Sa particularité est de posséder une voûte en forme de palmier. Ouvrez l’œil des traces de fresques polychromes ont subsisté dans certains endroits.

le palmier du couvent des Jacobins - Toulouse

Ma visite continue avec le cloître qui est un enchantement et un havre de fraîcheur dans cette chaude journée de mai. L’endroit est vraiment paisible. Quelques transats ont été installés afin de profiter de la tranquillité du lieu. Je suis un peu tiraillée entre l’envie d’y faire la sieste, et celle de découvrir le reste de Toulouse !

Cloitre du Couvent des Jacobins
Le Cloitre du Couvent des Jacobins - Toulouse

Informations pratiques (2017) :

Tarifs : seule l’entrée du cloître, de la salle capitulaire et de la chapelle Saint-Antonin est payante. C’est en rédigeant cet article que j’ai découvert l’existence de la chapelle Saint-Antonin. Je ne sais pas si je l’ai loupé car elle était fermée (ce qui était le cas pour le réfectoire) ou par inattention mais elle a l’air très belle et possède de magnifiques fresques. Bref si je découvre que l’ai loupé bêtement je suis bien dégoutée !

plein tarif : 4€, tarif réduit et groupe : 2€, gratuit pour les moins de 18 ans, visite incluse dans le Toulouse Pass, gratuit pour tous le premier dimanche du mois

Horaire : ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h.

Comptez entre 30 min et 1 heure pour la visite, selon si vous souhaitez vous reposez dans les transats du cloître !

Le Musée des Augustins

Le Musée des Augustins – le musée des Beaux Arts de Toulouse – a été crée dans un ancien couvent, devenu inutilisé suite à la suppression des ordres monastiques à la Révolution Française. Ouvrant ses portes en 1795, le Musée des Augustins fait donc partie des plus anciens musées de France. Le cadre du Musée, particulièrement exceptionnel, s’articule autour du cloître.

Nous avons effectué une musée guidée de la collection de peinture autour du thème « la représentation du tragique dans la peinture et l’opéra », une visite normalement conçu pour les étudiants en art. Loin d’être barbante, la visite nous faisait découvrir les histoires et mythes représentées dans certains tableaux du musée comme « La Mort de Cléopâtre » puis nous faisait écouter des extraits d’opéra reprenant la scène illustrée dans le tableau. Une idée originale pour une visite passionnante qui mériterait d’être proposée à un plus large public.

Après la visite, nous parcourons rapidement les autres salles du musée, avec notamment une très belle collection de chapiteaux roman, mise en valeur d’une manière moderne et dynamique !

Cloître du musée des Augustins - Toulouse

Collection de sculptures romanes - Musée des Augustins
Salon Rouge - Musée des Augustins - Toulouse

Informations pratiques (2017) :

Tarifs : plein tarif : 5€, tarif réduit et groupe : 3€, gratuit pour les moins de 18 ans, visite incluse dans le Toulouse Pass, gratuit pour tous le premier dimanche du mois

Horaire : ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 18h, nocturne le mercredi jusqu’à 21h, fermé le 1 janvier, 1 mai et 25 décembre

Comptez une grosse heure pour la visite.

Le Muséum d’Histoire Naturelle

J’avais le choix entre de nombreuses possibilités pour le dimanche après-midi : visiter le musée d’art moderne des Abattoirs, retenter ma chance à la basilique Saint-Sernin, visiter la Fondation Bemberg… mais finalement mon choix s’est portée sur le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, réputé comme l’un des plus beaux de France. Scientifique de formation, j’adore les Sciences Naturelles, et même si je n’apprends pas toujours grand chose lorsque je visite ce genre de musée, c’est toujours un plaisir pour moi que de les découvrir. Celui de Toulouse est très pédagogique avec une muséographie moderne et bien pensée. On commence par une première partie sur la terre et la géologie (roches, volcanisme, séisme…) avant de poursuivre avec une seconde partie sur la classification du vivant. Ce que j’ai préféré se trouve néanmoins à l’étage supérieur : il s’agit de l’histoire de l’évolution des espèces depuis la création de l’univers. C’est dans cette partie que l’on peut admirer quelques fossiles de dinosaures et de très beaux fossiles d’ichtyosaures. Le musée se termine par une partie sur l’homme que j’ai sauté (manque de temps et de toute façon cette partie m’intéressait moins).

Jardin Botanique - muséum d'histoire naturelle de Toulouse

Hall d'entrée du muséum d'histoire naturelle de Toulouse
Vitrine de coquillage - museum d'histoire naturelle

Informations pratiques (2017) :

Tarifs : plein tarif : 7€ exposition permanente, 9€ exposition temporaire + permanente, tarif réduit et groupe : 5€, gratuit pour les moins de 6 ans, visite incluse dans le Toulouse Pass, gratuit pour tous le premier dimanche du mois pour l’exposition permanente

Horaires : ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h, fermé le 1 janvier, 1 mai et 25 décembre

Comptez au moins 2h pour la visite voir une demi-journée

Le Musée Saint Raymond – le musée des antiquités de Toulouse

J’ai découvert ce musée un peu par hasard. Je voulais visiter la Basilique Saint-Sernin, mais elle était fermée à cause de la messe. Il ne faisait pas très beau et j’avais une heure à tuer avant de retrouver les blogueuses pour le brunch du dimanche matin… Je décide d’entrer le Musée Saint Raymond, qui occupe le bâtiment d’un ancien collège universitaire du Moyen-Age. Si je n’attendais pas grand chose de ce musée des antiquités, je peux dire que j’ai été surprise ! Le musée se visite dans le sens inverse de la logique habituelle : on commence par le haut pour finir par le sous-sol. La visite commence au deuxième étage où l’on apprend beaucoup de chose sur le développement de Toulouse à l’époque romaine et la vie quotidienne des gaulois. Le musée est loin d’être barbant, comme ça peut parfois l’être pour ce type de musée. Tout est super bien expliqué, sur des fonds de couleurs qui donne envie de lire. De plus les collections sont très belles comme les superbes mosaïques retrouvées dans une villa romaine.

Au premier étage, on découvre le clou de la visite : une superbe collection de marbre romain, découvert dans la villa de Chiragan à un soixantaine de kilomètres de Toulouse. Une découverte aussi exceptionnelle que fortuite : les marbres sont ré-apparus des entrailles de la terre au cours d’un glissement de terrain. Aucune villa dans toute l’Europe n’avait fourni autant de marbre, c’est dire la richesse de cette collection !

Au sous-sol, encore une surprise : une nécropole des IVème-VIème siècles sur qui entourait la première cathédrale de Saint-Sernin et sur laquelle a été construit le bâtiment du musée. Dans cette dernière salle, on y découvre une magnifique collection de sarcophage.

Musée Saint Raymond de Toulouse

Salle intérieure du musée Saint Raymond de Toulouse
Les travaux d'Hercule - ville romaine de Chiragan

Informations pratiques (2017) :

Tarifs : plein tarif : 4€, tarif réduit et groupe : 2€, gratuit pour les moins de 18 ans, visite incluse dans le Toulouse Pass, gratuit pour tous le premier dimanche du mois

Horaires : ouvert tous les jours de 10h à 18h

Comptez une grosse heure pour la visite.

Le Pass Tourisme de Toulouse

Toulouse pass tourisme

Pendant ce week-end, j’ai pu testé le Pass Tourisme de Toulouse qui m’a été offert par l’Office de Tourisme de Toulouse. Ce pass qui existe en version 24h / 48h et 72h permet d’accéder gratuitement aux musées du centre-ville et permet d’utiliser l’ensemble des transports en commun de la ville : métro, bus, ainsi que la navette pour aller à l’aéroport. La carte existe en version premium qui permet de bénéficier en plus gratuitement d’une croisière sur la Garonne ou le canal du Midi avec les Bateaux Toulousains et d’une balade en Petit Train Touristique.

Cette carte permet de faire assez réaliser des économies et de découvrir des musées dans lesquels ont ne seraient pas forcément rentré de prime abord. Par exemple, sans la carte, je ne serais sans doute pas allée au musée Saint-Raymond, qui fût l’un de mes coups de cœur du séjour !

Prix du city pass 48 h : 22 € version standard (27 € version premium)

Prix des visites que j’ai réalisé  :
– 4 tickets de bus/métro : 6.4 €
– Musée des Augustins : 5 €
– Musée Saint-Raymond : 4 €
– Couvent des Jacobins : 4 €
– Muséum d’Histoire Naturelle (expositions temporaires et permanente) : 9 €

TOTAL : 28.4 €
Economie réalisée : 6 € (je compare par rapport à la version standard car je n’ai pas eu le temps d’utiliser les avantages premium du pass)

Je n’ai pas forcément fais beaucoup d’économie, car vu le soleil et la météo estivale, j’ai préféré profiter pleinement de la ville et ne pas enchaîner les visites de musées. De plus, nous avions un après midi complet consacré à la visite de la ville sous l’angle du street-art organisée par Cloé, une blogueuse toulousaine étudiante en histoire de l’art, qui nous a occupé tout le samedi. (Je vous en parlerais dans un prochain article car celui-ci commence à être un peu long !)

Se déplacer dans Toulouse

A moins de vouloir visiter la Cité de l’Espace ou les usines Airbus, tout peut se faire à pied dans Toulouse. Néanmoins la ville possède un réseau de transport en commun bien développé avec de nombreuses lignes de bus, 2 lignes de métro et 2 lignes de tramway. Les transports sont assez fréquents, que ce soit le bus ou le métro nous n’avons jamais attendu très longtemps.

Vous pouvez consulter les horaires des transports en commun et trouvez vos itinéraires sur le site de Tisseo, la régie des transports en commun de Toulouse.

Toulouse dispose également de son propre réseau de vélo en libre service.

Où dormir à Toulouse ?

Nous avons été invités à séjourner une nuit à l’Hôtel Best Western Athénée pour découvrir le label HappyCulture. Cet hôtel 4 étoiles possède des chambre très confortables à partir de 66 €/nuit grâce aux offres avec réservation anticipée.

L’hôtel est idéalement situé à mi-chemin entre la gare et la place du Capitole, à deux pas du métro Jeanne d’Arc et de l’arrêt de bus pour la navette permettant de rejoindre l’aéroport de Blagnac.

Ma chambre à l'Hôtel Best Western Athénée

Les chambres sont designs, meublées avec des meubles d’inspiration scandinave. J’ai séjourné dans une chambre Double Supérieur avec lit King Size ultra confortable ! Je vous dis pas la bonne nuit que j’ai passé après une nuit dans le bus ! C’était le bonheur !

buffet petit déjeuner HappyCulture
l'assiette de mon petit-déjeuner
buffet petit déjeuner HappyCulture

 

Le label HappyCulture

Le label HappyCulture réuni aujourd’hui une quarantaine d’hôtels dans une dizaine de grandes villes de France, dont la majorité sont situés sur Paris. Leur devise : « Tous nos hôtels sont vos hôtels ». Les hôtels HappyCulture veulent nous simplifier la vie et rendre plus agréable notre séjour à l’hôtel. Pour cela, ils proposent une multitude de service sans supplément : café nespresso, chargeurs, toilettes, bagagerie, WiFi Gratuit… mais LA où ils se démarquent vraiment de tous les autres hôtels, c’est par leur idée de l’HappyTime : proposer un apéro convivial sans supplément à tous leurs clients entre 18h et 20h. Ce moment de convivialité se déroule au salon et c’est une belle expérience pour rencontrer du monde ! Moi qui ai l’habitude lors de déplacements professionnels de voyager seule et de trouver mes soirées à l’hôtels un peu tristounettes, je trouve que c’est une très belle idée ! D’autant plus que l’apéro se fait autour de produit du terroir ! A Toulouse nous étions gâtés : nous avons eu le droit à des tartines de foie gras, du confit de fleurs de violette, des abricots secs et du saucisson des montagnes noires ! Et en plus, le menu change tous les jours donc si vous séjournez plusieurs nuits vous pourrez découvrir autant de saveurs différentes.

Salon de l'hôtel Best Western Athénée

Apéro HappyTime by HappyCulture
apéro happy time
Apéro HappyTime by HappyCulture

Comment venir à Toulouse depuis Paris ?

Ouibus
Depuis Paris, de nombreuses possibilités permettent de rejoindre Toulouse :

  • l’avion est la solution la plus rapide : le temps de vol est d’une heure environ. L’aéroport de Toulouse Blagnac est desservi par EasyJet et AirFrance depuis les aéroports d’Orly et Roissy Charles de Gaulle. En s’y prenant à l’avance on peut avoir des tarifs vraiment intéressant à partir de 40 € l’aller simple. La ligne de tram T2 ou la Navette Aéroport permettent ensuite de rejoindre le centre-ville.
  • il est également possible de rejoindre Toulouse en train. Le trajet était jusqu’alors au mieux de 5h30, mais grâce à la prolongation de la ligne LGV jusqu’à Bordeaux, le trajet ne sera plus que de 4h20 à partir de cet été. Il y a également des train intercités de nuit qui permettent de rejoindre la ville rose en un peu plus de 8h.
  • la dernière solution, la plus économique, est de prendre le bus. C’est la solution que j’ai retenu pour ce week-end. J’ai opté pour la compagnie Ouibus qui propose des trajets directs depuis la gare de Paris Bercy. En réservant suffisamment longtemps à l’avance, il est ainsi possible de faire l’aller-retour pour seulement 40€. Le trajet mettant 9h, j’ai fais le choix de voyager de nuit pour dormir dans le bus. Le voyage s’est très bien passé, j’ai réussi à dormir une partie du voyage et nous sommes arrivés à l’heure que ce soit à l’aller ou au retour.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Le guide pratique pour découvrir le centre-ville de Toulouse en un week-end. Les musées et visites incontournables, où dormir, comment se déplacer...

 

Merci aux partenaires de l’Office du Tourisme de Toulouse, Ouibus et l’Hôtel Best Western Athénée pour avoir pu rendre ce week-end #EnFranceAussi possible. Les avis exprimés dans cet article sont les miens.

You Might Also Like

7 Commentaires

  • Répondre
    Cecile
    12 juin 2017 at 14:10

    Belle découverte de Toulouse et de ses nombreux musées. il y vraiment de quoi faire à Toulouse j’ai été surprise par une telle diversité.

  • Répondre
    Estelle - Curiosity Escapes
    12 juin 2017 at 18:58

    Alors pour avoir assisté à un mariage dans le Capitole, je confirme que c’est Waouh à l’intérieur.
    Que de visites passionnantes pendant ce weekend. J’ai également beaucoup apprécié les collections du musée Saint Raymond et tout ce qu’ils ont retrouvé à Chiragan. La chapelle saint Antonin des Jacobins était très jolie mais toute petite et pas dans le meilleur état de conservation. Tu as vu le palmier et le cloître c’est l’essentiel.

  • Répondre
    Solene
    13 juin 2017 at 00:36

    Ravie de t’avoir revue un peu plus longtemps lors de ce week-end toulousain Mathilde ! Je note de visiter le musée d’histoire naturelle pour la prochaine visite car d’habitude c’est vraiment le genre de musée qui me passionne ! A bientôt 🙂

  • Répondre
    HAPPYCULTURE
    13 juin 2017 at 17:56

    Merci pour ce superbe article ! nous sommes ravis que vous ayez apprécié l’hôtel! A très bientot!

    • Répondre
      Mathilde
      17 juin 2017 at 12:34

      Merci pour votre accueil et surement à bientôt dans un autre hôtel Happy Culture 🙂

  • Répondre
    Nathalie
    22 juin 2017 at 14:09

    Je suis ravie d’avoir pu passer sur ton blog. En plus j’ai pu redécouvrir à nouveau la beauté de cette région et j’aimerais tant y retourner, rien que pour me déstresser un peu durant un weekend.

    • Répondre
      Mathilde
      22 juin 2017 at 21:48

      Merci beaucoup Nathalie ! J’aimerais aussi y retourner pour un week end ou pourquoi pas pour déposer mes valises beaucoup plus longtemps !

    Laisser un commentaire