Avec un conjoint passionné d’équitation, ne ne pouvions pas, lors de notre voyage en Slovénie, passer à côté de la visite du prestigieux Haras de Lipica, un lieu riche en histoire puisqu’il est à l’origine de la race des chevaux lipizzans, les chevaux de la cour de Vienne.

Petite histoire de Lipica et des chevaux lippizans

dressage d'un cheval lippizan

L’histoire du haras remonte au XVIème lorsque les Habsbourg décident de fonder à Lipica un haras dédié à l’élevage et au dressage de ces chevaux. Cette race est choisie pour la couleur blanche de sa robe, son aptitude au dressage et sa docilité. Pas trop haut, sa taille est également idéale pour conduire les carrosses.

Après la chute de l’Empire Austro-Hongrois, et l’essor de la voiture automobile, le cheval lippizan se retrouve démodé. La seconde guerre mondiale aura presque failli donné un coup fatal à la race. Les nazis réquisitionnent les chevaux pour les envoyer en République Tchèque. Menacé par les bombardements et la famine qui incite au vol des chevaux utilisés comme nourriture, leur sort ne tient plus qu’à un fil. Ce sera grâce à l’intervention du Général américain Patton, qui en prenant le contrôle du haras de St Martin en Autriche, sauvera les derniers 250 chevaux de la race lippizane.

Depuis, le haras de Lipica continue l’élevage des chevaux. Le but n’est pas lucratif puisque hormis l’école de Vienne, ces chevaux sont peu demandés, mais fait plutôt partie d’une volonté de la Slovénie de conserver la race dans un but historique. Ils sont en effet spécifique au dressage et peu adaptés au saut d’obstacle. Ainsi, très peu de chevaux sont vendus à l’extérieur et leur prix est plutôt faible.

 

Visiter le haras de Lipica

Prés du Haras de Lipica

Ecurie du haras de Lipica
batiment du Haras de Lipica

La visite du haras de Lipica se déroule en deux parties, vous pouvez les faire dans l’ordre qui vous convient :
une visite libre du domaine et des bâtiments qui abritent des expositions sur l’histoire du domaine et de la race lipizzane,
une visite guidée d’une heure (possibilité en français) avec un départ toutes les heures.

Nous n’avons pas été voir les expositions, préférant nous balader dans les allées du domaine, regarder des cavaliers dressé un cheval par ici, contempler un troupeau de jument paître paisiblement dans l’un des nombreux prés, par là… en attendant le début de notre visite guidée. Les informations données sur place ne sont pas très clairs : nous pensons avoir raté la visite guidée en français, mais finalement à l’heure prévue, une guide francophone nous fera la visite pour nous deux !

J’ai particulièrement aimé redécouvrir le domaine avec la guide (et oui car sans le savoir nous nous étions baladés dans la partie couverte par la visite guidée). On apprend énormément de chose, que ce soit sur l’histoire de Lipica et des lippizans, mais également sur les chevaux, le dressage, la sélection pour déceler les meilleurs qui seront ensuite envoyé à Vienne.

Le chevaux lippizans ne naissent pas blanc mais gris ou châtain. Leur pelage perd peu à peu sa pigmentation pour devenir blanc vers l’âge de 5 à 10 ans.

Seuls les étalons sont dressés. En effet, les juments sont dédiées à la maternité : elles passent leur journée aux prés avec les poulains. Du fait de leur caractère, les mâles doivent être isolés : chacun à son box dédié. Eux ne sortent pas hormis pour les leçons de dressage. Certains sont assez agressifs : ils n’hésitent pas à donner des coups de sabots dans les grilles pour intimider leur voisin ! Ce qui intimide aussi les visiteurs comme moi qui ne sont pas habitués aux chevaux !

Le Spectacle équestre

spectacle équestre à Lipica

Plusieurs fois par semaine, il est possible d’assister en supplément à une représentation de dressage des chevaux. Nous avons donc adapté notre itinéraire en Slovénie de manière à pouvoir visiter le haras un jour de représentation.

Le spectacle équestre fût pour nous une petite déception. Etant donné la réputation de la race lippizane et celle des spectacle de Vienne, nous nous attendions à un moment fort de dressage. Avec un conjoint amateur, nous allons de temps en temps assister à des spectacles équestres en région parisienne, que ce soit à l’écurie de Versailles ou à Zingaro, le théâtre équestre de Bartabas.
Le spectacle nous a un peu déçu. Il est très court et entrecoupé d’explications traduites en 5 langues. Résultat, le temps effectif de la représentation est fort diminué. Néanmoins, nous avons pu assister à quelques numéros assez impressionnant comme un dressage au longues rênes et des sauts.

Informations pratiques

Tarif visite guidée : 16€
Tarif formule visite guidée + spectacle équestre (tous les mardi, vendredi, dimanche à 15h entre mai et septembre) : 23€

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

 

Visite du Haras de Lipica en Slovénie