Est France

Une journée à la découverte de Montbéliard

J’avoue mon inculture : avant de me rendre à Montbéliard, j’étais incapable de la situer sur la carte ! Je savais quand même que c’était dans la moitié Nord, plutôt vers l’Est, mais bon, je n’en avais pas souvent entendu parler et avait aucune idée, ni aucun a priori sur cette ville.

C’est en m’y rendant dans le cadre d’un voyage de presse pour découvrir en avant-première l’exposition Jean Puy, Plénitude d’un fauve, que j’ai appris que Montbéliard était situé dans le Doubs, juste à côté de Sochaux (que je connais mieux grâce à ces usines Peugeot et son équipe de foot) à une vingtaine de kilomètres de Belfort. 

chateau des ducs de Wurtemberg - Montbeliard

Le musée du château des Ducs de Wurtemberg

musée du chateau des ducs de wurtemberg - Montbéliard

Notre journée commence avec la visite du château des Ducs de Wurtemberg, construit sur un promontoire rocheux et qui domine toute la ville.

L’exposition Jean Puy Plénitude d’un fauve

Malgré que j’adore la peinture, et particulièrement la peinture moderne de la première moitié du XIXème, que je ne loupe aucune exposition parisienne des fauves, de Matisse, Bonnard et cie, je n’avais jamais entendu parler de Jean Puy. Très peu d’expositions lui sont consacrées : la dernière en date étant celle du musée Marmottant Monet à Paris en 2004.

Après la visite de cette magnifique exposition (et sans vouloir faire ma « parisienne », d’une qualité au moins égale à celles des expositions parisiennes surpeuplées) à la muséographie moderne et agréable, j’ai été vraiment ravie de découvrir ce peintre injustement méconnu.

 Exposition Jean Puy à Montbeliard

aurelie voltz commentant un tableau de Jean Puy
Exposition Jean Puy à Montbeliard

Nous avons eu la chance d’être accompagnés par Aurélie Voltz, la directrice passionnée et passionnante des Musées de Montbéliard, qui nous a fait découvrir la vie et l’œuvre de ce peintre, ainsi que les coulisses de l’exposition.

Issu d’une famille industriel de Roanne, Jean Puy (1876-1960) voulait devenir marin. Mais son père préfère le voir évoluer dans l’architecture où il apprend les bases du dessin. Il se passionne peu à peu pour la peinture. A ces débuts, il côtoie Matisse, Derain, et d’autres peintres fauves avec lesquels il partage ateliers et modèles. Il connaît un début de carrière florissant, notamment grâce au soutien du célèbre galeriste Ambroise Vollard. Ses toiles sont alors vendues plus cher que celles de Picasso. Si il ne devient pas marin, son œuvre est marquée par sa passion pour la mer, et c’est ainsi qu’il aime se représenter dans ces tableaux.

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette exposition, qui mérite le détour si vous passez dans la région. Et l’avantage à Montbéliard, c’est qu’il n’y a aucune attente, ni pour entrer dans l’exposition, ni pour regarder les œuvres, ce qui fait un bien fou lorsque l’on est habitué aux expositions de Paris, où il faut se munir d’une patience infinie pour découvrir une exposition de cette qualité.

exposition Jean Puy - Montbéliard
exposition Jean Puy - Montbéliard

 L’exposition est ouverte jusqu’au 18 septembre 2016.

La collection historique

Nous poursuivons notre visite du château par l’exposition permanente consacrée à la collection historique accessible uniquement en visite guidée (tous les jours à 15 h sauf le mardi, jour de fermeture). On y découvre au cours d’un parcours un peu biscornu de petits pièces meublées avec des meubles typiques de la région, et décorées avec des tableaux du XVIIIème représentant la famille des ducs de Wurtemberg.

collection historique - musée du chateau des Ducs de Wurtemberg
collection historique - musée du chateau des Ducs de Wurtemberg

L’exposition Jean Messagier

J’ai moins accroché à la peinture contemporaine de l’artiste Jean Messagier, figure locale de l’art contemporain, exposé au rez-de-chaussé du château. Ces œuvres ne sont pourtant pas complément dépourvues d’intérêt puisqu’il teste par exemple, l’effet du givre sur ses toiles,…, mais bon c’est comme ça, je suis moins touchée par ce type de peinture. Mais il en faut pour tous les goûts.

exposition jean messagier à Montbeliard

Les autres collections

Nous n’avons pas eu le temps de découvrir les autres collections du château, mais celui-ci possède également des collections archéologiques et une très riche collection d’histoire naturelle. Montbéliard est en effet la ville de naissance de Georges Cuvier, le grand naturalise à l’origine de la création du muséum d’histoire naturelle du Jardin des Plantes à Paris, et qui a jouer un rôle important dans la création des musées de Montbéliard.

Musée de l’Hôtel Beurnier Rossel

musée bernier rossel - Montbéliard

intérieur de l'hôtel Beurnier Rossel - Montbelliard
intérieur de l'hôtel Beurnier Rossel - Montbelliard

 Les collections des musées de Montbéliard sont également présentées au niveau de l’Hôtel Beurnier Roussel, situé sur la place du temple Saint Martin. Au première étage, on découvre un intérieur bourgeois du XVIIIème siècle, tandis que le second étage porte sur les traditions du Pays de Montbéliard : collection d’armoires montbéliardaises, de bonnets à diari (coiffe locale portées par les jeunes femmes pour cacher leur chignon) et une importante collection de boites à musique l’Epée, fabriquée dans un petit village à côté de Montbéliard. Ce musée fait un peu plus « vieillot » (surtout le deuxième étage). Si c’était un plaisir de le découvrir avec notre guide Aurélie Voltz, je serais passé à côté de beaucoup de choses toute seule….

Le musée accueille également des expositions temporaires permettant de valoriser les importantes réserves de la collection de sciences naturelles des musées de Montbéliard. Lors de ma visite, j’ai ainsi pu découvrir l’exposition Splendeurs Minérales (jusqu’au 9 octobre 2016) une petite, mais magnifique, exposition sur la beauté des minéraux et leur utilisation dans les objets du quotidien.

exposition splendeurs minérales - montébliard
vitrine de l'exposition splendeurs minérales - montébliard

Balade dans le centre-ville de Montbéliard

La ville de Montbéliard est fortement marqué par son histoire. En effet, lorsque l’on se balade dans les rues, on croirait plus en Suisse ou en Allemagne qu’en la France. Et pour cause, de 1042 à 1793, Montbéliard est une enclave du Saint Empire Romain Germanique, gouvernée par les Ducs de Wurtemberg, dans le Royaume de France. Au XVIème siècle, Montbéliard adhère à la réforme protestante luthérienne. Sur la place principale de la ville est érigée le temple Saint Martin. La ville n’est donc rattachée que tardivement à la France et ne sera pas affectée par la révolution française.

L’architecture de la ville est un savant dosage entre austérité et couleur. Il est très agréable de se balader dans les rues piétonnes et fleuries du centre ville.

tulipes à montbéliard

rue de montbéliard
rue de montbéliard

Influence allemande oblige, la ville de Montbéliard accueille un marché de Noël réputé durant le mois de décembre (que je vous invite à découvrir en images sur le blog d’Happy Us Book). Ce marché est en effet classé 3ème meilleur marché de Noël de France après Strasbourg et Colmar, du fait du caractère entièrement artisanal des exposants, sélectionnés par la ville de Montbéliard sur des critères très stricts . Il s’agit du plus important événement de la ville et attire près de 400 000 visiteurs chaque année !

 centre ville de Montbéliard

centre ville de Montbéliard
centre ville de Montbéliard

temple saint martin - montbéliard

Montbéliard pratique

Où manger à Montbéliard ?

Nous avons déjeuné au restaurant Chez Cass’Graine, juste à côté du temple Saint Martin, en plein cœur de Montbeliard. Je vous recommande ce petit restaurant (qui ne paye pas de mine de l’extérieur) pour la qualité de sa cuisine bien sur, mais aussi pour le cadre plein de charme : il est situé dans une petite maison traditionnelle aux poutres en bois apparentes et au plafond peint. J’ai goûté un délicieux risotto au parmesan et un fondant au chocolat en dessert. Un régal !

Attention, ce restaurant est fermé le week end.

restaurant chez cass'graine à montbéliard

intérieur du restaurant chez cass'graine

Chez Cass’Graine

4 rue du Général Leclerc

Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir

risotto de parmesan - chez cass'graine

 

Se rendre à Montbéliard en transport en commun

La ville de Montbéliard est desservie par le TGV-Lyria via l’arrêt Belfort-Montbéliard. Des navettes permettent de relier la gare située en rase campagne, aux usines Peugeot et bien sur au centre ville de Montbéliard (avec un arrêt idéalement situé au pied du château des Ducs de Wurtemberg, le principal point d’intérêt de Montbéliard. Les horaires de navette sont calées sur les TGV, ce qui est très pratique pour découvrir la ville sans avoir besoin de voiture ! Sinon le centre ville de Montbéliard est également desservie par le TER-Franche-Comté (trains pour Besançon-Viotte et Belfort)

Séjourner à Montbéliard

Si vous souhaitez séjourner un peu plus longtemps dans le Pays de Montbéliard (pour par exemple découvrir le musée de l’Aventure Peugeot), l’office du Tourisme propose des offres « City-Break » à partir de 80€/personne comprenant l’hébergement, le dîner et le petit déjeuner, ainsi le Pass Tourisme donnant un accès gratuit aux musées musée et des réductions pour diverses activités (location de vélo, visites guidées…)

 

J’ai été invité à Montbéliard dans le cadre d’un voyage de presse. Je reste libre de la ligne éditoriale et cet article reflète mon expérience.

You Might Also Like

1 Comment

  • Répondre
    tiphanya
    22 avril 2016 at 22:37

    J’ai découvert Montbéliard pour son marché de Noël. Et effectivement le musée du château a cet ambiance des musées de petites villes. Peu importante que le lieu soit flambant neuf ou croulant sous la poussière, tu as l’impression qu’il n’y a jamais plus de 3 visiteurs à la fois. Mais du coup lors de mon passage, la personne qui m’a vendue mon ticket m’a aussi expliqué toute l’exposition temporaire du rez de chaussée. Passionnant(e).
    Et du coup, je confirme que la collection d’histoire naturelle est très intéressante, avec une muséographie attractive et des petites affiches qui expliquent le rôle d’un tel musée (et un super dinosaure qui détruit un mur). Y a quelques photos sur mon blog si ça t’intéresse.

  • Laisser un commentaire