Europe Tenerife

Itinéraire de 9 jours sur à Ténérife entre randonnée et patrimoine

Fin décembre, nous sommes partis aux Canaries et plus précisément sur l’île de Tenerife. Nous avons choisi cette destination grâce au bouche à oreille pour sa diversité de paysage et son climat agréable. Situé au large du Maroc, l’archipel des Canaries dispose en effet d’une météo douce et ensoleillée toute l’année : une superbe destination pour l’hiver. Même si cette année, nous avons eu un hiver très doux en France, j’ai apprécié pouvoir me balader en T-shirt et me baigner en plein mois de décembre !

L’île de Tenerife accueille deux formes de tourisme :

  • un tourisme essentiellement balnéaire sur sa partie sud (Los Christianos, Adeje), la partie la plus ensoleillée de l’île. La côte étant très bétonnée, et n’aimant pas passer plus d’une heure ou deux sur la plage, nous avons zapé cette région.
  • un tourisme plus culturel et nature dans le reste de l’île (le deuxième gros pôle d’hôtel étant situé au niveau de Puerto de la Cruz).

L’objectif de notre voyage était de découvrir les différents types de paysages de l’île ainsi que les plus beaux villages. Nous avons donc volontairement boudé les parcs d’attraction les plus célèbres de l’île : le parc animalier Loro Parque à Puerto de la Cruz et le parc aquatique Siam Park vers Los Cristianos.

De notre côté, nous avons fait un petit circuit. Nous avons choisi 3 hôtels pour le séjour : 4 jours près de la Laguna dans la partie nord de l’île (partie la moins chère mais également la plus pluvieuse), 2 jours à la Orotava au dessus de Puerto de la Cruz et 2 jours sur les hauteurs d’Icod de los Vinos. Ce n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus optimal, mais je m’y suis prise un peu tard pour réserver les hôtels car la période est très chargée, et il ne restait plus beaucoup de choix dans notre gamme de prix.

Malgré que nous voyagions en très haute saison, nous n’avons pas eu l’impression qu’il y avait beaucoup de monde (sauf au Teide, où malgré la réservation des billets sur internet, nous avons dû attendre 1 heure avant pour pouvoir prendre le téléphérique). Nous n’avons jamais eu d’embouteillage ni de difficulté pour se garer.

Changer d’hôtel n’est pas indispensable car l’île est petite, mais permet de diminuer les trajets, qui peuvent être longs dès que l’on prend les routes de montagne.

Carte de l'ile de Tenerife dans l'archipel des canaries

Jour 1 : San Cristobal de la Laguna

Arrivée à l’aéroport de Ténérife Nord. Après avoir récupéré la voiture de location, direction San Cristobal de La Laguna, une ville à l’architecture canarienne classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Pas grand chose d’ouvert ce samedi. Notre visite se limite aux balades dans les rues et à la visite de l’intéressant musée de l’histoire de Tenerife.

Centre ville de San Cristobal de la Laguna - Tenerife

Jour 2 : du massif de l’Anaga à Santa Cruz

Notre première randonnée dans le massif de l’Anaga, fût écourtée à cause d’une violente pluie. Nous rtrouvons le soleil en passant sur la face du des montagnes, qui joui d’un climat beaucoup plus sec grâce aux sommets de plus de 1000 m qui forment une barrière naturelle contre les nuages. Après avoir séché nos affaires sur la plage de las Teresitas, nous mettons le cap sur Santa Cruz, la capitale de Tenerife, pour une visite rapide de son centre-ville.

Paysage de l'Anaga - Tenerife

Jour 3 : la coulée de lave de Puertito de Guimar

Randonnée autour de la coulée de lave et des petits volcans de Puertito de Guimar, une région de l’île dotée d’un micro-climat très ensoleillée, l’endroit parfait pour les journées pluvieuses, comme celui-ci, car cette zone est en général épargnée ! C’était assez impressionnant car on voyait effectivement les nuages de pluie tout autour de nous sans pour autant être menacé !

un petit cratère de volcan près de Puertito de Guimar

Jour 4 : randonnée autour de Taganana dans le massif de l’Anaga

on profite du retour du soleil sur l’Anaga pour une grande randonnée depuis le sommet de la montagne jusqu’au village pittoresque de Taganana. La balade de 800 m de dénivelé, nous permet de découvrir une grande variété de végétation. La balade est un peu dure pour le moral vu que l’on commence par descendre avant de devoir tout remonter… On fini la journée par un peu de détente et de baignade.

Descente sur Taganana à Ténérife

Jour 5 : Randonnée du Paisaje Lunar

Demi-journée de randonnée sur le flanc sud du Teide pour la belle, mais un peu survendue, randonnée du Paisaje Lunar, autour de Villaflor. J’ai trouvé que le principal attrait de la randonnée n’était pas le fameux Paisaje Lunar (tout petit et inaccessible pour protection contre l’érosion) mais plus pour les vues sur la montagne Guajara. Retour sur la Orotava par la traversée du Teide. Petite mésaventure : alors que nous n’avons vu personne, et avons presque toujours verrouillé notre voiture aux arrêts photos, quelqu’un a réussi à s’introduire dans notre voiture pour me voler l’argent liquide qui restait dans mon porte monnaie. Je ne m’en suis rendue compte qu’à la Orotava, lorsqu’il a fallu payer l’hôtel… Il y a partout des panneaux disant de faire attention et de ne rien laisser dans la voiture, donc ce genre de désagrément doit être assez fréquent.

Paisaje Lunar, randonnée au départ de Vilaflor

Jour 6 : Parc National du Teide

On commence la journée par lascension du Teide par le téléphérique. Il faut un peu d’organisation pour atteindre le sommet du volcan puisqu’il faut demander avant son voyage une autorisation spéciale (gratuite) délivrée par le ministère de l’environnement. Une démarche qui prend 2 minutes à faire sur internet, mais qui est indispensable pour pouvoir monter tout en haut du volcan (rassurez vous la vue n’est pas trop mal au niveau de l’arrivée du téléphérique. Je vous raconte tout dans l’article sur l’ascension du Teide.

Du sommet, le paysage est absolument incroyable – il faut dire que nous avons une chance infinie côté météo avec un ciel parfaitement dégagé. La vue porte sur toute l’île de Tenerife, mais aussi les autres îles dont la Gomera et Gran Canaria.

On termine la journée par la randonnée aux Roques de Garcia, qui permet de découvrir l’un des plus célèbre point de vue sur le Teide.

Le Teide - Tenerife

Jour 7 : De La Orotava à Garachico : les villages de charmes de Tenerife

Nous avions prévu de monter au sommet du mont Guajara en face du Teide réputé pour être l’un des plus beaux points de vue de l’île. Mais pris par la flemme, nous préférons faire une autre randonnée beaucoup plus courte près de la Orotava (qui sera un gros fail car si j’avais bien lu le guide avant de partir, j’aurais su que celle-ci était fermée, et nous n’y serions pas allés pour rien). Après s’être amusé à se perdre un peu entre les pins des Canaries pour une randonnée par super intéressante, nous rebroussons chemin. On en profite également pour visiter la Orotava, l’un des plus beaux villages de Tenerife.

Direction Garachico, un très joli village de la côte nord, puis la pointe de Teno à l’extrémité est pour une belle après midi de farniente sur la plage.

Garachico - Tenerife

Jour 8 : les gorges de Masca

Notre avant dernière journée est consacrée à une superbe randonnée dans les gorges de Masca. S’il est possible de prendre le bateau à la fin des gorges pour rejoindre à Los Gigantes, puis un taxi (ou 2 bus) pour revenir sur Masca, nous décidons de faire l’aller / retour à pied. Plus simple (on est un peu à l’arrache) et plus économique. Superbe mais fatiguant !

les gorges de Masca - Tenerife

Jour 9 : Puerto de la Cruz

dernière demi-journée avant le retour sur Paris. Levés assez tôt pour profiter de notre dernière matinée, nous rejoignons Puerto de la Cruz et son magnifique jardin botanique. Visite du centre ville et dernière plage (pas de baignade à cause des trop grosses vagues) et direction l’aéroport pour le retour du Paris.

le jardin botanique de Puerto de la Cruz

Quel budget pour un voyage à Tenerife ?

La partie la plus importante de notre budget vu clairement le vol aérien. Voyageant en plein pendant les vacances de Noël, autant vous dire que l’on a pas pu profiter de bon prix de ce côté la. Pres de 500€ le vol A/R depuis Paris avec escale à Madrid avec Air Europa, on peut faire mieux en voyageant à des périodes de l’année moins demandée et en s’y prenant plus à l’avance.

Si notre budget a été séverement entamée par le billet d’avion, la vie sur place n’est pas très chère : il faut compter :

  • entre 40 à 60€ la nuit pour 2 dans un hôtel ou une chambre d’hôte de confort standard 2*, sachant que la région de l’Anaga est nettement moins chère que le reste de l’île mais également moins ensoleillée
  • une dizaine d’euros le repas au restaurant
  • un peu plus de 20€ par jour pour la location de voiture pour un petit modèle. Je recommande fortement la location de voiture car le réseau de bus est assez peu développé, aussi la voiture vous permettra une grande liberté pour vous déplacer d’un point à un autre.

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur Pinterest !

Itinéraire de 9 jours pour découvrir l'ile de Tenerife : randonnée et découverte du patrimoine de l'ile

You Might Also Like

5 Commentaires

  • Répondre
    Estelle - Curiosity Escapes
    15 mars 2016 at 20:56

    Sympa de lire ton petit récit et contente de voir que décembre est une bonne saison pour y aller car ce sera probablement à cette même période que je pourrais y aller (on n’a pas le choix des dates de congés). Vous avez fait pas mal de randonnées, c’est bien mais vraiment pas cool pour le vol d’argent.
    En tout cas ça me donne envie, les Canaries, mais aussi Madère, les Açores. Trop d’endroit à voir.

    • Répondre
      Mathilde
      15 mars 2016 at 21:45

      Nos vacances étaient également imposées, c’est pour cela que nous avons décidé d’aller à Tenerife bien que les billets d’avion étaient bien chers… Apparement le climat à Tenerife dépend plus de la ville que de l’année. Le nord est pluvieux et le sud sec.
      Ce séjour m’a donné envie de découvrir les autres îles de l’archipel (la gommera et la Palma surtout), mais également Madère et le cap vert.
      Pour les randos je ferais d’autres articles mais si ca t’intéresse on a beaucoup utilisé le guide rother des plus belles randos à Tenerife. Hélas en version anglaise car la version française n’est pas sortie comme prévue l’année dernière …

  • Répondre
    tania
    19 mars 2016 at 21:23

    Chouette article, c est vrai que de premier abord je n aura pas pensé à tenerife mais je vois qu il y a de quoi faire 😉
    Avant je ne pensais que parc d attraction
    À voir 😉

  • Répondre
    Blanche
    16 juillet 2017 at 23:17

    Un très grand merci Mathilde pour votre partage. J’hésitais à choisir décembre pour visiter Ténérife et car je ne savais pas s’il était possible de faire l’ascension du Teide qui nous tient à coeur (nous prévoyons de partir mi décembre prochain). Grâce à votre blog, nous voilà rassurés et décidés, ce sera donc décembre. Bonne continuation, bien cordialement.

    • Répondre
      Mathilde
      17 juillet 2017 at 07:17

      L’année où nous sommes partis il n’y avait quasiment pas un poil de neige même au sommet ainsi nous avons eu aucun problème pour accéder au sommet. Après je suppose que côté enneigement cela doit dépendre des années ! J’espère que vous pourrez profiter autant que nous du sommet du Teide car c’était incroyable!

    Laisser un commentaire