Pour des raisons professionnelles, je me suis rendue à Martigues, ville portuaire et industrielle des Bouches du Rhône, coincée entre l’Etang de Berre et la Mer Méditerranée.  Entourée de raffineries et sites pétrochimiques cette ville n’a a priori rien pour faire rêver ! Selon le sens du vent, les odeurs remontent ou pas dans le centre-ville… Heureusement, le mistral souffle dans la grande majorité des cas, envoyant les relents soufrés aux larges des côtes !

Le Canal de l'île de Martigues

C’est une ville que je connais plutôt bien pour y avoir vécu 6 mois lors d’un stage effectué dans la région. J’avais, à l’époque, sauté sur l’occasion pour visiter tout le sud de la France, région dans laquelle je n’avais jamais mis les pieds ! Aix-en-Provence, Marseille, Arles, le Lubéron, la Camargue…chaque week-end était l’occasion d’une nouvelle destination, de nouvelles découvertes ! L’impression d’être en vacances le temps du week-end. C’est d’ailleurs  ce que j’ai le plus apprécié dans cette région. Le soleil, la douceur de vivre,… donne l’impression des vacances dès que la sortie du boulot ! Le contraire de la vie parisienne en l’occurrence !

C’est donc avec une petite nostalgie que j’ai redécouvert la ville ! Il y a en effet peu de raison de se rendre là bas. Les touristes y préfèrent la côte à l’est de Marseille. Pourtant l’ouest, la Côte Bleue, de l’Estaque à Carro, peu connue, est magnifique. Au delà à l’ouest, on arrive à une succession de sites industriels, qui se succèdent jusqu’à la Camargue, à éviter donc !

C’est au lever du soleil, à l’occasion pour moi de faire mon petit footing quotidien, que j’ai le mieux aimé redécouvrir la ville. Par beau temps, c’est un superbe spectacle qui se donne sur l’Etang de Berre. J’ai aimé m’y balader au petit matin quand la ville est encore calme – que seuls quelques pécheurs, ou presque, s’activent déjà !

Et puis son centre historique est vraiment mignon. Sa petite taille ne justifie pas que l’on fasse un grand détour pour le voir, mais si on est de passage dans le coin, il vaut le coup d’œil. En effet, du fait de ces nombreux canaux, la ville a été surnommée la Venise Provençale. Les marseillais n’ont pas peur de la comparaison, ils aiment bien en rajouter des tonnes ! Et oui, car le centre ville de Martigues, si joli soit-il n’est quand même pas bien grand…

 

Le centre-ville est constitué de 3 quartiers séparés par des bras du canal de Caronte :

– Ferrières au nord

– L’île au centre

– Jonquière au sud, c’est le principal centre-ville de Martigues : c’est là où l’on trouve le plus grand nombre de boutiques

Le lieu le plus célèbre de la ville est surnommé le miroir aux Oiseaux :

Martigues : le miroir aux oiseaux

Situé sur le quartier de l’île, c’est un coin vraiment très mignon ! Et sans doute le plus photographié de la ville !